Publié dans Châteaux, musées, monuments

Tenir (un peu) compagnie à Marie-Antoinette à la Conciergerie (75)

En voilà un monument témoin d’une histoire riche et mouvementée !

Le zoom historique :

Au Moyen-âge : Tout commence sous Clovis, au début du VIe siècle qui en fait sa résidence (il a fait de Paris la capitale du royaume) et y meurt en 511. Puis, le lieu tombe dans l’oubli (il faut dire que Charlemagne avait déplacé la capitale à Aix-la-Chapelle). Alors, il faut attendre les Capétiens  pour que la ville et la Conciergerie retrouvent un peu de leur prestige d’antan. On doit à Philippe Auguste le début du pavage des rues aux abords du palais (tellement les odeurs étaient nauséabondes). Quant au roi Louis IX (le fameux Saint Louis), il fait construire la Sainte Chapelle pour contenir les reliques de la couronne d’épines du Christ (un record de vitesse puisque les travaux ne durèrent que 7 ans mais aussi un coût exorbitant car cette acquisition coûta  la moitié des revenus annuels de la couronne de France !). Philippe Le Bel (1268-1314) fit construire les tours qu’on peut toujours admirer aujourd’hui : la Tour César, la Tour d’Argent et la  Grand’salle.

Mais en 1328 éclate une révolte à Paris. Il faut dire que le contexte politique n’est pas fameux : le roi Jean II Le Bon est prisonnier des Anglais (on est au début de la Guerre de Cent ans). Les révoltés en profitent pour tuer deux conseillers du roi.

Aux Temps modernes : La fonction judiciaire va prendre petit à petit le dessus. Le plus souvent, la Conciergerie est un lieu d’incarcération temporaire, dans l’attente de son jugement et de son exécution. Elle peut s’enorgueillir d’avoir accueilli de vraies « stars » : Ravaillac qui a tué le roi Henri IV en 1610 qui fut soumis au supplice des « brodequins » (un instrument qui écrabouillait les jambes), la marquise de Brinvilliers dont le sympathique loisir était d’empoisonner ses proches, notamment son père et ses frères. Cela lui a valu d’être décapitée en place de Grève. Il y a aussi François Damiens qui tenta d’assassiner le roi Louis XV. Le roi s’en sortit mais pas lui… C’est écartelé en place publique qu’il finit sa vie….

Durant la Révolution française :

A cette période, le tribunal révolutionnaire s’installe dans la Grand’salle (ex salle du Parlement). Les débats étaient publics, les jugements sans appel.La prisonnière la plus célèbre est la reine Marie-Antoinette qui y passa les deux derniers mois de sa vie. En 1794, le tribunal révolutionnaire condamnait à mort 38 personnes par jour !

Après la révolution, le site continue d’exercer sa fonction de prison jusqu’en 1934.

La visite :

Elle permet de découvrir tout d’abord les salles médiévales, notamment la salle des Gardes avec son magnifique plafond à croisée d’ogives (fin XIIIe-début XIVe siècles). L’étage évoque plutôt le passé révolutionnaire du site avec des cachots de prisonniers.

Marie-Antoinette peinte par Vigée Le Brun

Lors de notre visite, en octobre 2019, nous avons aussi bénéficié d’une belle exposition sur Marie-Antoinette qui agrémentait bien le tout et donnait vie à l’immense salle des gardes.

Un « histopad » (loué à l’accueil pour 5 euros) est bien utile pour en apprendre plus et s’imaginer les décors de l’époque, le tout, de façon ludique. Les filles ont bien accroché :

L’avis des filles :

Avis de Chloé : « La visite était très bien grâce à la tablette qui reconstituait les lieux au Moyen-âge et au temps de la révolution. »

Avis de Margaux : « L’exposition Marie-Antoinette était intéressante, les vidéos amusantes et les robes très belles. J’ai apprécié aussi le principe de la tablette car on apprend des choses et en même temps on fait des petits jeux ».

Le coin lecture:

Marie-Antoinette, éditions Quelle Histoire, 5 euros.

Infos pratiques :

Expo « Marie-Antoinette, métamorphoses d’une image », jusqu’au 26 janvier 2020 avec des animations pour les enfants (visites contées, spectacle etc…).

Livret enfant gratuit à télécharger sur http://www.paris-conciergerie.fr/Explorer/Livret-enfant

Horaires : Ouvert tous les jours de 9h30 à 18h00 (sauf le 1er janvier et le 25 décembre).

Tarifs : gratuit pour les moins de 18 ans, plein tarif : 9 euros. Histopad (tablette) : 5 euros. Billet jumelé Conciergerie+ Sainte-Chapelle : 15 euros.

Accès : 2 boulevard du Palais, 75001 Paris. Tel : 01-53-40-60-80. Métro 4 (Cité), RERB et C (station Saint-Michel).

Renseignements sur http://www.paris-conciergerie.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s