Publié dans Châteaux, musées, monuments

Faire le tour du monde… à la maison de Jules Verne (Amiens, Somme, 80)

Le Tour du monde en quatre-vingts jours, De la Terre à la Lune, Vingt Mille lieues sous les mers... Autant de romans qui font rêver des générations de petits et de grands depuis des décennies ! Alors, si on allait faire un tour dans le lieu où Jules Verne trouva l’inspiration ? Direction la ville d’Amiens où il résida de 1882 à 1905, dans la Maison à la Tour.

La visite :

Le rez-de-chaussée : c’est l’endroit de la maison qui a le moins changé et qui conserve une partie de son décor d’origine.

Le jardin d’hiver

On imagine le bonheur de se reposer dans le jardin d’hiver avec sa décoration qui rappelle le goût de l’exotisme au XIXe siècle.

Autre ambiance dans la salle à manger : son style néo-gothique est très sombre ! Mais là encore, il évoque la mode de l’époque. Pièce d’apparat, elle n’était ouverte que quand les Verne recevaient ! On peut encore voir dans les vitrines de la vaisselle ayant appartenu à la famille.

Ensuite, place aux loisirs ! Les pièces suivantes sont des salons. L’un plutôt pour les femmes, l’autre dédié aux hommes (le fumoir). On rentre ici un peu plus dans l’intimité de la famille : des portraits ornent les murs et nous observent comme témoins encore de ces lieux.

Le premier étage, dédié à l’origine aux chambres, présente ici le travail de Jules Verne.

Tout d’abord dans le domaine littéraire. En reconstituant le bureau, le salon et la librairie parisienne de son éditeur Jules Hetzel, on ne peut ainsi pas oublier les liens indéfectibles entre ces deux hommes. En 1865 la publication de Cinq semaines en ballon est immédiatement couronnée de succès ! Petit à petit, les éditions s’enrichissent de dessins raffinés qui feront aussi la renommée de ces ouvrages. Mais Jules Verne s’est aussi engagé très tôt dans la vie d’Amiens, notamment en tant que conseiller municipal (pendant 16 ans).

A bord du St-Michel III

Le 2e étage, est plus intime. On pénètre un peu plus dans l’imaginaire de Jules Verne notamment à bord de son bateau, le Saint-Michel III. C’est avec cette goélette à vapeur de 33 mètres qu’il découvrit les côtes de l’Espagne, du Portugal ou de l’Afrique du Nord, développant ainsi son sens de l’observation et sa curiosité scientifique.

Un peu plus loin, on peut aussi s’immerger dans sa bibliothèque qui contenait environ 12 000 ouvrages (dont ceux de Dickens ou de Ridley Scott). Il avait en effet l’habitude de prendre des notes au cours de ses lectures pour nourrir son imagination. La pièce la plus secrète est sans doute son cabinet de travail. On peut l’imaginer alternant entre son bureau et des phases de repos sur le lit en fer toujours en place.

A proximité, des évocations de ses romans phares. On marchera par exemple sur les brouillons du Tour du monde en 80 jours, le roman français le plus traduit à travers le monde !

Avec le capitaine Nemo, on plonge ensuite dans Vingt Mille lieues sous les mers. Saviez-vous que c’est l’exposition universelle de Paris de 1867 qui lui inspira l’œuvre et que l’idée lui avait été soufflée par son amie George Sand ?

Enfin, la visite se termine par le grenier (dans lequel nous n’avons malheureusement pas pu pénétrer à cause des mesures sanitaires liées à la covid). Il regorge d’objets (des affiches de cinéma, des malles, des machines imaginées par Jules Verne…).

L’avis des filles

  • Chloé : « Ma pièce préférée est celle du bateau ! Dans une autre pièce, j’ai trouvé que c’était drôle de marcher sur une carte géante. Comme j’aime bien les voyages, ça m’a plu ! Donc, c’est une visite qui m’a intéressée. On avait même l’impression que Jules Verne vivait encore là.»

En complément :

Des visites ludiques :

  • Le 2e dimanche de chaque mois, la visite est présentée par un personnage costumé issu de la vie ou d’une œuvre de Jules Verne. A 15h, de septembre à juin (sur réservation).
  • Lors des vacances scolaires, les jeudis, des animations pour la famille sont organisées. De septembre à juin (sur réservation).
  • On peut aussi y fêter son anniversaire et rechercher avec ses amis le trésor caché de l’écrivain !

Et bien d’autres surprises à découvrir sur le site http://maisondejulesverne.amiens.fr

Infos pratiques :

  • Tarifs :

Plein tarif : 7,50€, tarif réduit : 5€ (Abonnés du Musée de Picardie, Personnes handicapées sur présentation de la carte d’invalidité), tarif enfant (6-17ans) : 4,00€, tarif famille (2 adultes et 2 enfants) : 19€. Gratuit : Enfants de moins de 6 ans, résidents de l’Union Européenne de 18 à 25 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA socle, personnel des OTSI agréés de Picardie, journalistes, cartes ICOM, guides conférenciers agréés Ville d’Art et d’Histoire, vendredi après 16h30.

Location d’un audioguide : 2€. Audioguide couple : 3€

  • Accès :  

2 rue Charles Dubois, Amiens. Tel : 0322454575   Mail : maisondejulesverne@amiens-metropole.com

Gare sncf à 8 minutes à pied

En voiture : parking indigo Perret (3 Boulevard de Belfort) à 5 minutes à pied

En bus : arrêt Otages (mail Albert Ier) : lignes L2, B9, B16, B17 ou arrêt Joffre (place Joffre) : lignes L4 et B15

  • Horaires :

Lundi, mercredi, jeudi et vendredi : 10h00-12h30 et 14h-18H. Mardi : fermé. Samedi et dimanche : 14h-18h.

Que faire autour ?

Samara

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s