Publié dans Plein air, Un peu plus loin...

Première virée en camping-car… dans le Calvados!

Depuis le temps qu’on en parlait, ça y est, on s’est jetés à l’eau et pour ce week-end de l’Ascension nous avons réservé un camping-car !  Direction la Normandie pour ses plages du Débarquement et son beau-et bon- patrimoine. Ce séjour a été fait en période de crise sanitaire. Alors comme les restaurants étaient fermés, le camping-car s’est avéré très utile !

Avant le voyage : la réservation du camping-car : yescapa

C’est sur l’application Yescapa que nous avons trouvé notre bonheur. C’est une plate-forme qui met en relation avec des particuliers. Nous avons réservé le véhicule pour une durée de 3 nuits/ 4 jours pour un montant total de 856 €. C’est pas donné mais les prix sur des sites plus conventionnels (ex Avis) étaient encore plus élevés.

Pour la résa, rien de plus facile :

  • On choisit son modèle sur le site yescapa, ses dates, ses options. Par exemples : assurance supplémentaire, plus de 800 km ….
  • On paye (dans les 48h) sur le site yescapa
  • On rentre en contact avec le propriétaire pour un premier briefing au téléphone.
  • Le jour J :  on fait l’état des lieux du véhicule avec le propriétaire, un dernier check-up (dans notre cas, le propriétaire nous avait envoyé plein de vidéos explicatives bien pratiques), on signe le contrat de location, on lui remet un chèque de caution et … c’est parti pour l’aventure !

Le modèle : Pour cette première, on a vu grand : un camping-car Fiat, modèle Rimor Seal 50, un beau bébé de plus de 7 m de long, 3 m de haut, et plus de 3000 kg ! 

Nous avons apprécié son système de couchage : 4 lits superposés et un lit double en hauteur, dans la capucine. Les lits superposés étaient très pratiques : pas besoin de faire et défaire les lits tous les jours et ils pouvaient servir de « cabane » quand les enfants voulaient lire tranquillement. Bref, 6 couchages pour 4 personnes, c’était le luxe !

Le choix des aires de stationnement et de parking : l’appli park4night :

Cette appli nous a sauvé la vie. Gratuite ou payante selon les options choisies. Pour notre part, nous avions opté pour un abonnement d’un mois au prix de 2 euros. Elle nous a permis de bénéficier des numéros de téléphone des hébergeurs, bien pratique quand on est à ½ heure du couvre-feu !

Cette appli recense : les parkings, les campings, les aires de stationnements où l’on peut faire le plein d’eau et vidanger, les fermes…

Pour se garer dans les villes, nous n’avons pas eu de difficulté et même trouvé des parkings gratuits (ce qui est peut-être moins évident en plein été).

Pour la nuit, nous avons opté pour des aires de stationnement payantes avec trois variantes :

  • Pour notre première nuit, nous avons dormi au camping Oasis de Lion sur Mer :

30 euros pour le camping-car et nous 4 (2 adultes et 2 enfants de 8 et 11 ans). Un peu cher au vu de nos besoins. Pour nous, pas besoin d’utiliser les douches, sanitaires, cuisine. Il nous était seulement nécessaire d’accéder à une zone pour vider les eaux usées, WC ainsi que refaire le plein d’eau. Mais l’aire de stationnement repérée avant étant pleine et le couvre-feu à 19h00 se rapprochant, cela nous a rassuré de choisir cette option. Le camping était calme, et offrait surtout une vue imprenable sur la mer au pied d’une promenade piétonne longeant le littoral. Commerces à proximité

Vue depuis la promenade piétonne le long du camping Oasis

Coordonnées : rue Anatole France, 14780   Lion-sur-Mer   Tel : 02-31-97-21-36

  • Pour notre deuxième nuit, nous avons dormi chez un agriculteur à Colleville à la Ferme du clos Tassin :

Prix imbattable : 7 € par jour avec possibilité de faire le plein d’eau mais pas d’électricité ni de possibilité de vider ses eaux usées. Il y a néanmoins une station à essence non loin pour faire cela. Une nuit bucolique en plein champ et des propriétaires adorables qui proposent plein de bonnes choses à manger ! Nous étions ravis de déguster notre jambon à la sauce au cidre et nos frites en cette période de restaurants fermés !

Possibilité de commander pour le petit déjeuner du pain et des viennoiseries… très agréable au réveil !

Magasin proposant des spécialités régionales (ex : cidre, bière, gâteaux etc..).

Coordonnées : Ferme du Clos Tassin, 498 route d’Omaha Beach, 14710 Colleville-sur-mer. Tel : 06-88-48-82-27 

  • 3e nuit : Cinéma 360 degrés à Arromanches :

Moins intimiste car l’aire peut contenir jusqu’à 50 camping-cars mais la vue est incroyable !! il faut venir pas trop tard en période de vacances pour être sûr d’être au 1er plan !  10 euros la nuit avec le plein d’eau possible en sus mais pas d’électricité sur place. A 10 minutes à pied du centre-ville d’Arromanches et de la plage !

Vue depuis l’aire du cinéma 360°

Prix du stationnement : 10 € par nuit. Vidange WC gratuite, eau à 2 €.

Attention, le prix est forfaitaire : si vous ne vous garez que 2 heures pour assister seulement à la séance du cinéma, il vous en coutera quand même 10 €. Vue superbe mais peut-être à éviter par nuit de fort vent.

Adresse : 13 D514, 14117 Arromanches-les-Bains

Le circuit :

Plus d’infos dans notre article « une virée dans le Calvados »

JOUR 1 : La route fut parsemée d’embouteillages mais notre récompense nous attendait en fin de journée à la plage de Ouistreham. Nuit à Lion/mer (camping Oasis).

JOUR 2 : Visite de la ferme de la Sapinière avec dégustation de cidre et de jus de pomme pour les enfants. Le parking est assez grand, nous avons pu nous y garer facilement en arrivant en avance.

  • Musée Overlord : des tanks, des pont etc..
  • Cimetière américain de Colleville. Nuit à Colleville (chez l’agriculteur).

JOUR 3 :

  • Pointe du Hoc
  • Port-en-Bessin
  • Arromanches

L’avis des filles :

  • Chloé : « C’était un voyage très réussi car on pouvait vraiment s’installer tout en changeant de paysage tous les jours. En plus, on pouvait improviser nos sorties. »
  • Margaux : « C’était très original. On était tout le temps en famille. J’ai trouvé que dès le premier jour, on s’est approprié les lieux, on se sentait comme chez soi mais en même temps, on pouvait aller où on voulait ».
POURCONTRE
– « maison qui roule »
– Pratique en cas de pluie (« refuge »)
– Ambiance cosy
– La faible réserve d’eau
– vidanger les eaux usées
– Pas toujours facile de trouver des haltes le soir
– la conduite: attention aux rues étroites et aux ponts!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s