Publié dans Châteaux, musées, monuments

Découvrir de nouvelles techniques artistiques à La Maison des Arts d’Antony (92)

Un peu d’histoire :

La Maison des Arts est située dans l’ancienne propriété Bourdeau. Au milieu de ce parc romantique situé au cœur de la ville se dresse une belle demeure construite sous Napoléon III. Elle est acquise en 1894 par madame de Livio, veuve d’un ancien consul de France. Leur fils Auguste de Livio, diplomate, ministre plénipotentiaire, conserve la propriété jusqu’à sa mort en 1931. Charles Bourdeau, gendre du diplomate, qui habite Antony, en hérite. Elle devient propriété communale en 1967. Occupée par la bibliothèque municipale pendant plus de vingt ans, elle est rénovée à partir de 1991. Aujourd’hui, la propriété abrite la Maison des arts et l’Atelier-Musée du pays d’Antony.

Cette demeure classée aux Monuments historiques est agrémentée d’un parc ombragé, où l’on admirera des arbres centenaires remarquables comme les tilleuls argentés et les séquoias géants.

Expositions temporaires :

La maison des arts est un lieu culturel qui a pour vocation la sensibilisation du public aux arts plastiques lors d’expositions variées (peinture, dessin, sculpture, gravure, photo). La démarche est de sensibiliser à l’art contemporain.

Les salles d’exposition couvrent trois niveaux de 120 m2 chacun. Un second bâtiment de 130 m2, le « Jardin d’hiver », accueille des conférences et des vernissages.

Pour les kids :

  • Mercredis Lecture en partenariat avec la bibliothèque municipale
  • Spectacles (de musique, de danse…).
  • Ateliers pratiques certains mercredis précédés d’une visite guidée (2 h en tout)
  • Livret-jeux disponible à l’entrée gratuitement

L’Atelier-musée du pays d’Antony :

L’Atelier-Musée du Pays d’Antony est une association créée en 1990. Elle a pour but de rechercher, préserver, restaurer et faire connaitre le patrimoine et les traditions d’Antony et des communes voisines. Au sous-sol de la Maison des arts, on peut découvrir un petit espace qui relate l’histoire du Pays d’Antony, son urbanisme, ses traditions, ses habitants et leurs métiers, ses richesses patrimoniales. On peut ainsi découvrir une reconstitution de l’atelier du bourrelier Charles Goudet, installé à Antony de 1903 à 1923, avenue de la division Leclerc qui était un grand lieu de passage des cavaliers, des chariots et des diligences.

Reconstitution de l’atelier de Charles Goudet

L’avis des filles :

  • Chloé : la maison des arts, je trouve ça très sympa. La visite de l’exposition n’est pas très longue et permet de trouver de l’inspiration et de découvrir d’autres arts que l’on ne connaissait pas. Pendant l’atelier, on teste des choses, on se met dans la peau du métier et après on ramène notre création chez nous. Récemment, nous avons visité l’expo « A polis et à plumes ». Broder avec ses cheveux, j’ai trouvé cela très intelligent. Les plumes, c’est TRES joli.  On peut faire des décors de végétation, des animaux… Les thèmes sont toujours très différents ».
  • Margaux : L’exposition « A poils et à plumes » porte sur un thème très original et passionnant ! Ce n’était pas du tout ennuyeux, les œuvres étaient très belles et j’ai adoré l’idée du recyclage ! Encore une fois, l’atelier était très réussi et j’ai été très enthousiasmée par le résultat ! »

Que faire autour ?

  • Se détendre dans le parc Bourdeau (jeux pour enfants)
  • Prendre un goûter à Ocean Tree canadian coffee and store, avec des cookies au mapple sirup, entrée au bout du parc Allée Louise, 28 rue Auguste Mounié)
  • Acheter un livre sympa à La Passerelle (face au marché).

Infos pratiques :

Maison des Arts 20 rue Velpeau, Parc Bourdeau, 92160 ANTONY   RER B, station « Antony »     www.ville-antony.fr     Tel : 01-40-96-31-50

Ouverture :

Samedi et dimanche 14h00 à 19h00

Mardi à vendredi de 12h00 à 19h00

Tarifs : gratuit

Publié dans Plein air

Se promener le long de la Coulée verte du sud parisien (92 et 91)

Cette promenade de 12 km est aussi nommée Promenade départementale des Vallons de la Bièvre. Elle s’étend de la Porte de Brancion à Massy (91). Ce sentier traverse les communes de Malakoff, Châtillon, Bagneux, Fontenay-aux-Roses, Châtenay-Malabry, Antony et longe le parc de Sceaux pour se terminer à proximité de la gare de Massy-Verrières.  Une façon de relier la banlieue à Paris en évitant les voiture de bout en bout ! Place aux vélos, trottinettes et aux marcheurs !

Des paysages variés

Si vous débutez la Coulée verte par le nord (côté parisien), les paysage sont encore assez urbanisés mais plus on va vers le sud plus le parcours s’élargit et laisse place à la végétation.

À Fontenay-aux-Roses, de nombreux équipements sportifs sont disponibles. Pourquoi ne pas en profiter par passer par la roseraie située non loin de là ? Elle se situe dans le verger conservatoire du square des anciens combattants au 22 avenue Lombart. Le relief devient ensuite plus prononcé, il nécessitera d’appuyer un peu plus sur les pédales si vous venez de Massy et sinon à vous les belles descentes (gare à la remontée !).

Un peu plus loin, vous ne manquerez pas la vue exceptionnelle sur le parc de Sceaux qui mérite un détour à lui tout seul (plus d’infos en lisant l’article https://sortiespourenfantsiledefrance.fr/2019/07/21/le-domaine-de-sceaux/) !

En continuant vers le sud, vous traverserez quelques tunnels (dans lesquels passent les TGV qui se rendent à la gare Montparnasse). Ce sera l’occasion d’admirer quelques belles œuvres de street art.

Vous arrivez ensuite à proximité du parc des alisiers sur la commune d’Antony (92). Ce parc de 4 ha aménagé en 2013 est séparé en deux par la Coulée verte et relié par la rue des crocheteurs. Son nom vient d’un arbre de la famille des Rosacées (comme les roses et les pommiers) qui donne de petits fruits rouges comestibles qui permettent la fabrication de confitures. Son bois fut longtemps utilisé dans l’ébénisterie et la lutherie.

Le parc a une vocation écologique et de préservation de la biodiversité à travers des milieux humides. La zone est en effet alimentée par un ruisseau. On y pratique la fauche tardive pour accueillir papillons et autres insectes butineurs, des criquets et certains oiseaux.  Quelques ruches y sont aussi installées, protégées par un grillage. Cela peut paraitre surprenant d’installer des ruches en villes pourtant, les abeilles s’y maintiennent assez bien car il y a moins de pesticides qu’à la campagne.

Place de Lexington

Toujours à Antony, vous serez peut-être étonnés par la présence de cet obélisque. C’est que vous êtes arrivés place de Lexington, au croisement de la coulée verte et de l’avenue du Bois de Verrières. Cela mérite un point d’histoire. Lexington est une ville américaine de la banlieue de Boston, jumelée à Antony depuis une trentaine d’années. C’est aux alentours de cette ville américaine qu’a débuté la guerre d’indépendance. Le 17 avril 1775 a lieu la bataille de Lexington qui opposa des soldats anglais et des colons américains. En 1989 la place de l’obélisque devient place de Lexington. En 2013, un parc de 4 ha est inauguré à Lexington nommé « Antony Park ».

Les activités 

  • Jeux pour enfants (notamment les toboggans géants du parc des alisiers)
  • Basket (à Chatenay-Malabry)
  • Ping-pong (Chatenay-Malabry) 
  • Pétanque (à proximité du parc des alisiers d’Antony)
  • Appareils de remise en forme (parc des alisiers) 
  • Skate park (rue Marius Hue, à Verrières-le-Buisson)

L’avis des filles 

Margaux : « Une belle promenade car en plus d’admirer le paysage, on peut également se divertir grâce aux différents jeux qui sont proposés tout au long de la promenade ».

Chloé : « J’aime bien la Coulée verte car les jeux sont amusants, surtout l’immense toboggan du parc des alisiers ! ».

Que faire à proximité ?

Au parc de Sceaux

Infos pratiques 

Si vous venez en train, vous pouvez descendre aux stations suivantes :

  • Station Châtillon-Montrouge du métro ligne 13
  • Station Fontenay-aux-Roses du RER B
  • Station Massy-Verrières du RER B

Publié dans Plein air

Observer les hérons cendrés à la réserve naturelle du bassin de la Bièvre (91/92)

Il existe une très grande variété de réserves naturelles en France : des grottes, des zones de montagne, des zones humides… La plus grande est dans les TAAF (Terres Australes Antarctiques Françaises), la plus haute aux Contamines-Monjoie (3800m d’altitude). Elles ont néanmoins toutes un point commun : protéger la faune et la flore de notre pays.

Un peu d’histoire…

La vallée de la Bièvre est occupée par l’Homme dès la préhistoire. Dès l’époque romaine, les hommes y exploitent le calcaire. Au Moyen-âge, le cours d’eau est détourné, aménagé et utilisé. Des fontaines sont créées et à partir du XIe siècle, apparaissent des viviers et des moulins à eau. Des bancs de tourbe y étaient exploités.

Le fonctionnement hydraulique du bassin

Pour protéger les communes voisines des inondations, un bassin de rétention est creusé dans les années 1950. Depuis, il a connu une évolution spontanée qui en fait aujourd’hui un îlot de biodiversité.

Par temps sec, les eaux s’écoulent normalement et se partagent entre le bassin et la Bièvre canalisée. Lors des épisodes pluvieux, l’écoulement de la Bièvre est favorisé vers le bassin.  Sa capacité de stockage est d’environ 115 000 m3.

Une réserve naturelle

C’est la région qui a la compétence de créer des réserves naturelles. Mais le SIAAP est le service qui dépollue chaque jour les eaux usées de près de 9 millions de Franciliens ainsi que les eaux pluviales et industrielles pour rendre à la Seine et à la Marne une eau propice au développement du milieu naturel. Pour maitriser les risques d’inondation, le réseau du SIAAP est équipé d’ouvrages  de rétention d’eau.  Le bassin d’Antony fait partie de ce dispositif de stockage. Il est composé de 6 ha et contient 151 espèces d’oiseaux.

  • On peut écouter les oiseaux et mieux les observer sur des observatoires. Il faut pour cela contacter les animateurs de la LPO (La Ligue pour la Protection des Oiseaux).

Contacter aurélie Proust : aurelie.proust@lpo.fr

  • Visites guidées : avec le CORIF tel : 01-48-60-13-00  www.corif.net

N’oubliez pas vos jumelles !!

Pour défouler les enfants

  • On peut jouer au basket (terrain de basket en allant vers Antony)
  • Jeux pour enfants (à côté du terrain de basket)
  • Faire du skate, du roller ou de la trottinette sur les rampes du skate park (à l’autre bout du chemin, vers Verrières-le-Buisson).
skate-park

L’avis des filles

Chloé : « On peut y voir des oiseaux qu’on n’a pas l’habitude de voir, comme des échassiers et des oiseaux marins! Ils sont gros ! On a même eu la chance de voir des hérons cendrés ! En plus, ils sont en totale liberté, ce qui est étonnant en pleine ville. C’est une bonne idée d’indiquer sur des pancartes leur noms pour pouvoir se repérer. »

Margaux: « « J’ai trouvé que le paysage était très joli : un grand lac avec des arbres et des oiseaux. Les panneaux explicatifs qui accompagnaient la promenade étaient très intéressants et permettaient d’encore plus apprécier le lieu. »

Infos pratiques

  • 2 entrées possibles : par la rue Georges Suant (côté Antony, à côté du cirque) ou rue Marius Hue, à côté du skate park (côté Verrières -le-Buisson)
  • Possibilité de se garer facilement et gratuitement rue Marius Hue (au bord du stade Robert Desnos)
  • Compter 1h00 de promenade si l’on prend le temps de regarder attentivement la nature ou de jouer dans les jeux pour enfants

Publié dans le shopping des kids

Acheter des jouets pour les vacances chez Têtard et Nénuphar (Antony, 92)

l’espace bébé

Nichée dans la charmante  rue de l’Eglise à Antony, voici une boutique éco-friendly parfaite pour toute la famille.

Toute une partie est dédiée à l‘univers du bébé (porte-bébés, écharpes de portage, chaussons souples Inch Blue et chaussures, soins bio…). Dans le deuxième espace, les enfants grandissent et on y trouve donc des vêtements, des jeux (on peut s’initier au théâtre d’ombres avec la marque « Coco d’en haut », parfait pour l’imagination !), des jouets (notamment ceux de chez Haba) ou des kits de loisirs créatifs originaux (ex « Mandalaine »)…

Nous, on a craqué pour le jeu « Barrière de Corail » de chez Smart Games. Cela me paraissait très pratique pour partir en voyage (petit format, des éléments magnétiques) » ou pour patienter au resto durant les loooooongues discussions entre adultes. On a donc testé et approuvé !

Les avis des filles :

L’avis de Chloé : : « Le but est de cacher les poissons qui ne sont pas sur la liste. J’ai bien aimé car c’est un jeu intelligent, les dessins sont réussis et drôles ».

Margaux au restaurant, en train de jouer à Barrière de corail

L’avis de Margaux : «Ce jeu est très intéressant car il fait réfléchir – c’est un jeu de logique- mais est aussi marrant. Il y a 48 défis (assez pour oublier les solutions) avec  plusieurs niveaux de difficultés ».

Infos pratiques :

22 rue de l’Eglise,  92160 Antony. Ouvert du mardi au vendredi 10h00 – 13h00 et 15h00 – 19h00
Samedi 10h00 – 19h00

contact@tetardetnenuphar.com

Vente en ligne sur le site internet https://tetardetnenuphar.com/

Que faire à proximité ?

– Se promener au parc de Sceaux (voir article «Se promener dans les pas de Colbert au parc de Sceaux »)

– Prendre le goûter à l’Ocean Tree (allée Louise, Antony)  ou au Temps d’un Rêve (7 rue Jean Moulin, Antony).

– Feuilleter des livres à  la librairie Inkipit (57 avenue Aristide Briand, Antony)  ou à La Passerelle (5 rue Henri Lasson, Antony)