Publié dans Châteaux, musées, monuments

S’essayer au modelage au musée Bourdelle (75)

Qui était Antoine Bourdelle ?

Antoine Bourdelle

Ce futur sculpteur est né à Montauban en 1861. C’est auprès de son père menuisier qu’il apprend la sculpture sur bois. Il poursuit ensuite son parcours artistique en intégrant l’Ecole des Beaux Arts de Toulouse puis de Paris en 1884. C’est en 1885 qu’il installe son atelier impasse du Maine, où se trouve le musée actuel. En 1893, il est engagé par Rodin ce qui lui permet d’améliorer sa pratique et de mieux gagner sa vie en tant que praticien.

Il prend son envol à partir de la fin du XIXème siècle grâce à diverses commandes, notamment la façade du musée Grévin et des monuments aux morts. En 1900, il participe même à l’Exposition Universelle de Paris.

En 1910, c’est son œuvre Héraklès archer, qui le propulse au sommet. Elle sera reproduite de nombreuses fois, jusque dans les cahiers des écoliers ! Cela lui vaut d’être décoré de la Légion d’honneur.

Héraklès archer

En parallèle, il enseigne à Académie de la Grande chaumière et y forme de élèves qui deviendront célèbres comme Giacometti ou Maillol.

Dans les années 1920, il poursuit sa carrière en créant de grandes commandes officielles comme La France en 1925 ou le monument au général Alvéar pour Buenos Aires en 1926 !

Monument au général Alvéar

Antoine Bourdelle meurt en 1929 au Vésinet.

1949 : l’atelier de Bourdelle devient un musée et ouvre ses portes au public.

La visite :

Méconnu, ce petit musée mérite le détour ! Le parcours, entre jardin, maison personnelle, musée, atelier (fermé pour rénovation lors de notre visite) est très agréable. Il permet de découvrir toutes les facettes de cet artiste : ses sculptures bien sûr, mais aussi ses dessins, ses peintures et ses photographies.

Voici quelques œuvres « phares » que vous pourrez observer :

La première victoire d’Hannibal (1885 dans le jardin) : inspirée de l’œuvre de Flaubert qui narre dans Salammbô l’exploit du jeune carthaginois étouffant un aigle.

La première victoire d’Hannibal

La Vierge et l’Offrande (1919) : elle fut commandée par un industriel alsacien. Bourdelle prit pour modèle sa seconde épouse, Cléopâtre (une jeune élève grecque) et leur fille, Rhodia.

Héraklès archer : La scène évoque le moment où le demi-dieu extermine les oiseaux du lac Stymphale. Le dessin simplifié et strict de la tête prouve l’évolution du style de Bourdelle, moins académique. Une copie se trouve sur une place de Toulouse.

La France (1925) : cette œuvre est aussi visible sur le parvis du Musée d’art moderne de Paris.

Les activités :

  • L’atelier modelage. Après une visite contée, l’expérience se poursuit par un atelier modelage en argile sur le thème de la visite. Les enfants seront ravis de repartir chez eux avec ce petit souvenir fait de leurs propres mains ! Durée : 1h30. A partir de 4 ans. Tarifs : 7 € (plein tarif), 5 € (tarif réduit).
  • Visite contée (ex sur le thème de la mythologie). Durée : 1h30, à partir de 6 ans. Tarifs : 7 € (plein tarif), 5 € (tarif réduit).

Infos pratiques :

  • Adresse : Musée Bourdelle :  18, rue Antoine Bourdelle, Paris 15è. Tél : 01 49 54 73 73
  • Accès : Lignes 4, 6, 12, 13 : Montparnasse – Bienvenüe (sortie 2 – Place Bienvenüe)
    Ligne 12 : Falguière
  • Ouverture : Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h – dernière entrée 17h40. Fermé le lundi et certains jours fériés. En 2022, le musée sera fermé le 1er mai et le 25 décembre. Fermé le lundi.
  • Tarifs :
  • Collection permanente : gratuit
  • Activités culturelles :

Tarifs des visites-conférences, visites-découvertes, visites-animations, conférences et contes :Plein tarif : 7 €, Tarif réduit : 5 €

Tarifs des ateliers, parcours, visites-promenades, conférences et contes hors les murs : 
Plein tarif : 10 €, Tarif réduit : 8 €.

Que faire autour ?

  • Monter tout en haut de la Tour Montparnasse (cf notre article : « Paris vu du ciel… à l’Observatoire de la Tour Montparnasse »)
  • Se faire une toile dans l’un des nombreux cinémas du quartier
  • Musée de la Poste : 34 bd de Vaugirard, 75015 Paris.
  • Musée de la Libération de Paris/ Musée du général Leclerc/ Musée Jean Moulin : 4 Av. du Colonel Henri Rol-Tanguy, 75014 Paris
  • Se recueillir sur tombe de Bourdelle au cimetière du Montparnasse

Publié dans Autres, le shopping des kids

Pour le plaisir des papilles à l’Atelier des gâteaux, Paris (75)

Le concept :

Si vous ne savez pas cuisiner de délicieux biscuits, testez « L’Atelier des gâteaux » ! Ici, vous apprendrez à confectionner de succulentes pâtisseries, tout en apprenant des techniques infaillibles.                                                                  

Dès que vous arrivez, vous serez immédiatement plongé dans le thème des gâteaux, grâce à la petite boutique où vous pourrez acheter tout votre matériel de cuisine. Puis, vous pourrez profiter de l’atelier pour apprendre à cuisiner des macarons, des cupcakes, des layer cakes, des cakes design… au choix.

Pendant l’atelier, vous effectuerez la recette en binôme en suivant différentes étapes (fabrication de la base, glaçage, décoration…) et vous repartirez avec la recette et votre préparation dans une boîte à gâteau.

Les ateliers sont possibles à partir de 8 ans (avec un adulte accompagnateur) ou seul à partir de 12 ans.

Infos pratiques :

  • Accès :23-24 rue de l’Abbé Grégoire, 75006 Paris. Tel : 01-42-84-19-05. Mardi, mercredi, jeudi et samedi de 11h30 à 18h30 et vendredi et dimanche de 14h00 à 18h30. Fermé le lundi. Transport : métro saint Placide (ligne 4) ou Sèvres Babylone (lignes 10 ou 12).

  • Tarifs : 45 euros pour les moins de 16 ans.  50 euros pour les ateliers de 2h30 (ex : licorne, pâte à sucre, gravity cake notamment).
  • En complément, sur place : vente de gâteaux (à commander pour les plus gros), accessoires de pâtisserie.

Que faire autour?

  • Se promener au jardin du Luxembourg
  • Visiter le Sénat
Le Sénat au Jardin du Luxembourg

Publié dans Autres

Peindre, déguster et discuter… à La Papoterie (75)

Niché au cœur du quartier Oberkampf, La Papoterie est un café céramique tout droit inspiré du Canada. Dans un univers chaleureux et convivial, on laisse facilement aller son imagination… 

Le concept :

Tout d’abord, on choisit sa pièce (de 8 € à 50 €): un bol, une tasse, une assiette, un cache-pot… 85% d’entre elles sont fabriquées en France par des artisans. Puis, on la décore avec les peintures de son choix (et il y en a beaucoup !). Attention dans le choix des couleurs, à la cuisson, ça fonce beaucoup mais le nuancier de la boutique vous montre tout !

Le plus :  on peut boire et manger un petit encas (tartines, quiches, planches…) ou un goûter pendant qu’on peinturlure!

Et après… il faut être un peu patient (un peu plus d’une semaine) le temps que la pièce soit émaillée et cuite pour la récupérer toute belle ! On peut alors l’utiliser normalement : manger, boire dedans… 

Sinon, on peut aussi commander un kit par internet qu’on fait tranquillement à la maison.

Il existe une formule brunch le dimanche matin à 10h00. Pour 49 €, la formule comprend : la nourriture, la boisson, une pièce à décorer au choix (à moins de 30 €)

L’avis des filles :

Margaux : « C’était génial ! Il y avait beaucoup de choix dans les supports, les couleurs et les techniques ainsi qu’un cahier d’inspiration pour trouver des idées ! C’est très original. En plus, on peut manger sur place et faire en même temps son activité. J’ai adoré souffler dans la paille pour faire des bulles de peinture ! »

Chloé : « On pouvait choisir notre support (j’en ai même découvert certains). Je pouvais tout réaliser moi-même (la couleur, les motifs) et on nous a même donné des méthodes que je pourrai reproduire plus tard. C’est facile, du coup même les plus petits pourront y arriver donc ça n’est pas décourageant. C’est bien mieux de faire soi-même que de l’acheter tout fait ! En plus, ce qu’on mange est super bon ! »

Et voici nos créations après la cuisson!!

Infos pratiques :

Contact: 13 rue Ternaux, 75011 Paris , Téléphone : 01-48-06-72-88  www.papoterie-cafe.fr  Métro : Parmentier / Oberkampf

bonjour@papoterie-cafe.fr

Horaires : mardi au vendredi : 14h00 à 22h00, Samedi et dimanche : 10h00 à 22h30

Il faut réserver pour être sûr d’avoir une place !