Publié dans Châteaux, musées, monuments

Assister au lever de Louis XIV au château de Versailles (78)

Difficile quand on décide de visiter le château de Versailles de choisir la meilleure option tellement le site est vaste. Il vous faudra de toute façon revenir pour bénéficier des autres atouts du lieu.

Pour une première, la visite des grands appartements est néanmoins un grand classique. Car quand on pense à Versailles, on pense forcément à Louis XIV et à la Galerie des Glaces. Cette option vous permettra en effet de pénétrer dans les pièces incontournables fréquentées par le Roi Soleil et de rêver pendant 1h30.

La visite :

Les grands appartements sont des pièces qui servaient surtout lors des fêtes, des réceptions et des banquets. Le fil directeur de la décoration est celui des planètes et de la mythologie gréco-romaine où marbre, bronze, or, stucs, brocarts, taffetas, damas et velours mettent en valeur les statues et les portraits de famille afin de glorifier le roi Soleil.

En hiver, trois fois par semaine, le lundi, le mercredi et le jeudi, de 18h 00 à 22h00 avaient lieu les « Soirées d’appartements ». Chaque salle avait alors une fonction particulière :

  • Salon d’Hercule : il a servi autrefois de salle de bal. Mais il est surtout connu pour son immense plafond, de 480m2 (l’un des plus grands du monde) qui représente Hercule montant vers l’Olympe où Jupiter et Junon lui présentent sa future épouse, Hébé. Sur tout un mur, on peut aussi admirer le tableau Repas chez Simon peint en 1570 par Véronèse. Il fut offert par Venise pour remercier Louis XIV de l’avoir aidée contre les Turcs.
Repas Chez Simon, Véronèse, 1570
  • Salon de Vénus : c’est l’entrée principale du Grand Appartement, surnommée la « pièce de marbre ». C’est ici qu’était servie la collation, composée de confitures et de fruits lors des soirs d’appartement.  Statue de Louis XIV en empereur romain par Jean Warin. 
  • Salon de Diane : Louis XIV aimait beaucoup y jouer du billard tout en étant applaudi par les femmes de la cour.
  • Salon de Mars : c’est le début du Grand appartement. On y voit notamment les portraits de Louis XV et de son épouse.
  • Salon de Mercure : Il s’agit de la pièce où la famille royale jouait aux cartes et aux jeux de hasard. Mais c’est aussi ici que le petit-fils de Louis XIV dormit trois semaines avant de partir en Espagne pour y devenir roi et où la dépouille de Louis XIV fut placée en septembre 1715.
  • Salon d’Apollon :  il devient la salle du trône à partir de 1682. Le trône d’origine, en argent, mesurait 2,60 m de haut ! Il fut fondu et remplacé par un trône en bois. Quand le roi recevait en séance extraordinaire, le trône était déplacé dans la Galerie des Glaces.
  • Salon de la Guerre : le roi y tenait conseil. Tout le décor est à la gloire du Roi victorieux. Médaillon « Louis XIV victorieux et couronné par la gloire » par Coysevox

La Galerie des Glaces: elle est une commande de 1678 passée à Jules Hardouin-Mansart pour passer à l’abri entre les appartements du Roi et de la Reine. Contrairement à ce que l’on pourrait croire aujourd’hui, le lieu était accessible à tous, à condition de porter l’épée (que l’on pouvait louer aux grilles du château).  C’est à l’époque le lieu idéal pour les fêtes, les mariages, les réceptions d’ambassadeurs…   Elle demeure aujourd’hui un haut lieu de la diplomatie puisque les chefs d’Etas étrangers y sont souvent invités.

La Chambre du roi: c’est là qu’il dort à partir de 1701 et qu’il meurt en 1715. Elle est connue pour être un haut lieu de l’étiquette. Le roi se levait vers 8h30. Le premier médecin et le premier chirurgien l’auscultaient puis les membres de sa famille et quelques courtisans privilégiés assistaient au « Petit Lever » : le roi se levait, mettait sa robe de chambre et choisissait sa perruque. Puis le roi déjeunait et s’habillait, c’était le « Grand lever » auquel assistaient une centaine de courtisans ! Le lit était en hauteur pour se protéger d’animaux comme les chats, les chiens et les rats… Les rideaux étaient très utiles pour se protéger du froid.

La chambre du roi

Infos pratiques :

  • Localisation/accès : Place d’armes, 78000 Versailles. Tel : 01-30-83-78-00

RER C station « Versailles Château-rive gauche » puis il y a 10 minutes à pied pour se rendre au château. Parking payant sur la Place d’armes.

Autres visites spéciales enfants (10 euros en plus du droit d’entrée, 1h30) sur  le site : https://www.chateauversailles.fr/preparer-ma-visite/billets-tarifs?visite-tid=6

En complément :

  • Prenez un goûter dans le château au salon de thé Angelina
  • Fouinez dans le magasin de jouets La palette de Jeux (17 rue des 2 portes): une vraie caverne d’Ali Baba dans une adorable boutique!

Publié dans Châteaux, musées, monuments, Plein air

Se promener en compagnie de Diane, Héraclès, Aphrodite and co… dans les jardins de Versailles

Le zoom historique :

En 1661, Louis XIV chargea  André Le Nôtre de la création et de l’aménagement des jardins de Versailles. Il fut accompagné de Jean-Baptiste Colbert, surintendant des bâtiments du Roi, de 1664 à 1683 pour diriger le chantier  et de Charles Le Brun, qui fit les dessins d’un grand nombre de statues et fontaines. Un peu plus tard, l’architecte Jules Hardouin-Mansart, devenu Premier architecte du roi et surintendant des Bâtiments, édifia l’Orangerie. Les travaux furent titanesques : des milliers d’hommes, parfois des régiments entiers participèrent à sa création. Il a fallu araser des collines, assécher des marais. Des arbres déjà très grands furent acheminés dans le parc depuis l’autre bout de la France. 

A chaque siècle, il a fallu replanter le parc pour qu’il garde son visage d’origine. La tempête de 1999 fut très destructrice. C’est pour cela que les jardins ont actuellement des arbres encore relativement jeunes, et l’apparence du domaine tel que l’a connu Louis XIV.

La visite :

Nous avons profité de l’animation « Jardins musicaux », proposée les mardis et jeudis. Elle permet de découvrir le jardin au son des mélodies de Jean-Baptiste Lully ou encore de Georg Friedrich Haendel mais aussi les bosquets qui sont exceptionnellement ouverts au public.

Les bosquets :

Les bosquets de Versailles imaginés par André Le Nôtre, sont des petits salons de verdure dissimulés par des treillages et des palissades, décorés de statues et de vases. Louis XIV avait l’habitude de s’y rendre pour écouter de la musique ou danser.

Nos coups de cœur :

Le groupe L’enlèvement de Proserpine sculpté par Girardon

Le Bosquet de la colonnade : il se compose d’un péristyle circulaire de plus de quarante mètres de diamètre et de trente-deux colonnes ioniques. Si on lève la tête, le décor sculpté représente des Amours s’adonnant à la musique ou à des jeux champêtres. On peut essayer de faire deviner aux enfants les différents instruments de musique ! Au centre se trouve le groupe de  Girardon , L’Enlèvement de Proserpine par Pluton (ou de Perséphone par Hadès, chez les Grecs). Hadès est tombé amoureux de Perséphone et l’emmène dans son domaine, les enfers. Sa mère, Déméter, obtient un accord avec lui : Perséphone est autorisée à sortir des enfers au printemps et en été mais doit y retourner ensuite. Déméter est alors tellement triste que cela correspond à l’arrivée de l’automne et de l’hiver… Ce groupe est une prouesse technique, sculpté dans un bloc de marbre de 16 tonnes acheminé de la carrière de Carrare en Italie. En 1696,50 chevaux et 2 jours de transport furent nécessaires pour transporter l’œuvre terminée de l’atelier parisien de Girardon jusqu’à Versailles!

Le bosquet de l’Encelade

Le bosquet de l’Encelade : La fontaine de l’Encelade fut exécutée en plomb par Gaspard Marsy entre 1675 et 1677. Ce géant impressionnera sûrement les enfants et sera l’occasion de leur raconter ce passage de la mythologie: la gigantomachie. Encelade voulut atteindre l’Olympe en entassant des rocher du mont Etna mais Zeus le punit en l’ensevelissant. On imagine bien le géant en train de hurler de colère et de douleur, impression accentuée par le puissant jet qui sort de sa bouche. Pour les courtisans de l’époque de Louis XIV, c’était aussi un avertissement : en osant défier Louis XIV comme l’avait fait Fouquet avec la construction du château de Vaux-le-Vicomte, on risquait de passer la fin de ses jours en prison…

Les bains d’Apollon

Le bosquet des bains d’Apollon : c’est la seule zone de Versailles qui ne soit pas un jardin à la française mais à l’anglaise ! Plus de géométrie, de symétrie et place à une nature qui parait moins maîtrisée et à une grotte artificielle où l’on aperçoit Apollon servi par des nymphes. Au terme de sa course diurne, il se repose dans la grotte marine de la déesse Téthys. Epouse du dieu Océan, elle a plus de 3000 enfants qui sont tous les fleuves du monde !

Le bassin de Latone

Le bassin de Latone : C’est l’un des bassins les plus connus de Versailles ! Latone (Léto chez les Grecs) fut séduite par le dieu Jupiter (Zeus). Junon (Héra), furieuse, voulu se venger et obligea Latone à émigrer sans cesse. Elle accoucha à Délos des jumeaux Apollon et Diane (Artémis) puis dû reprendre sa route. Arrivée en Lycie, elle s’arrêta au bord d’un étang pour se désaltérer mais les paysans l’en empêchèrent. Ils piétinèrent même l’eau pour qu’elle soit toute boueuse. Latone se mit alors en colère et implora Jupiter. Aussitôt, les paysans se transformèrent en grenouilles et en crapauds. Observez bien les statues du bassin : les personnages sont comme figés : les paysans sont en cours de transformation (certains ont des membres mi main/ mi palmes). Leur bouche semble proférer des insultes à l’égard de Latone.

Le Dragon

Le Dragon. Ce bassin permet de poursuivre l’histoire de nos deux jumeaux, Apollon et Diane. Apollon voulut venger sa mère. Junon avait en effet envoyé le serpent Python à la poursuite de Latone. Il le trouva au pied du mont Parnasse, près de Delphes et le transperça de ses flèches. Juste derrière lui se trouve le bassin de Neptune (Poséidon), impressionnant avec ses 99 jets !

Le bassin du Miroir :  Il n’y a pas beaucoup de statues dans cette zone mais il faut y passer au moment où les jets d’eau se déclenchent. Le spectacle est superbe !

Quelques chiffres :

Dans les jardins de Versailles, on trouve : 600 jeux d’eau, une équipe de 13 fontainiers, 35 km de canalisations, 55 bassins et fontaines, 77 hectares de jardins à la française, 700 topiaires, 155 statues et 300 000 fleurs plantées chaque année !

L’avis de Margaux :

« J’ai bien aimé les jets d’eau qui étaient magnifiques, c’est un spectacle original. Quant aux jardins, ils constituent un vrai labyrinthe, une nouvelle statue se découvre à chaque allée. Cela permet de redécouvrir la mythologie ; il y a plein de dieux différents. L’or des bosquets illuminait les sculptures et la grotte d’Apollon était surnaturelle !»

Le coin lecture :

  • Le Kididoc Versailles aux éditions Nathan 
  • Emma au château de Versailles de Nadja et illustré par Julie Camel aux éditions Playbac
  • Percy Jackson et les secrets de l’Olympe de Rick Riordan aux éditions Albin Michel jeunesse
  • La mythologie grecque de Claude Pouzadoux, collection « Contes et légendes » aux éditions Nathan

Infos pratiques :

  • Dates des Jardins musicaux: Tous les mardis du 30 juin au 27 octobre 2020. Tous les vendredis du 12 juin au 30 octobre 2020.
  • Choisissez votre billet : le billet Passeport avec réservation horaire ou le billet Jardins Musicaux. Le billet « Passeport » avec réservation horaire : 27€. Il donne accès à l’ensemble du Domaine : Château, Jardins, Domaine de Trianon, Parc et Galerie des Carrosses. Le billet « Jardins Musicaux » :  8,50€ (tarif en prévente uniquement).
  • Horaires des Jardins Musicaux : De 9h à 19h : ouverture des bosquets. De 10 à 19h, les mardis et vendredis : mise en musique. Mise en eau des Jardins Musicaux : De 10h à 19h : mise en eau du Bassin du Miroir toutes les 10 minutes. De 10h à 19h : mise en eau du Bosquet du Théâtre d’Eau. De 10h à 18h45 : mise en eau du Bassin de Neptune toutes les 15 minutes.
  • Durée approximative du parcours : 2h
  • En dehors des événements spéciaux tels que les Jardins musicaux et les Grandes eaux, les jardins sont accessibles gratuitement.  Pour les moins de 18 ans, l’accès au château est gratuit aussi (mais peut nécessiter néanmoins de réserver en avance les billets). Attention, il faut des billets spéciaux et payants pour le Grand Trianon, le Petit Trianon et le hameau de la Reine !
  • Application gratuite « château de Versailles ».
  • Activités « famille » le mercredi, le week-end et pendant les vacances scolaires. Sur réservation : http://www.chateauversailles.fr/preparer-ma-visite/billets-tarifs?public=11&visite-tid=6
  • Accès : Place d’armes, 78000 Versailles. Jardins ouverts de 8h00 à 18h30 (fermés le lundi).
Bassin d’Apollon