Publié dans Autres

Revivre une scène de Jurassic Park à l’Escape game Aventure de Puteaux (92)

Comment ça marche ?

En quoi consiste un escape game ? C’est un jeu d’évasion en grandeur nature. En général, les participants sont enfermés dans un lieu clos pendant une heure (même les claustrophobes s’en sortent très bien) et doivent, grâce à différents indices, avancer dans les salles jusqu’à en sortir. L’esprit d’équipe prime. L’écoute, la coopération sont des atouts essentiels pour réussir. C’est surtout une activité très ludique à partager en famille. On fouille (attention, ça ne veut pas dire « on se défoule »), on regarde, on se remue les méninges, on coopère (ça c’est le plus dur), on écoute les conseils (qui sont forcément précieux).

Pas très tranquilles avec le Professeur Farfelus…

Quelques chiffres :

– 2019 :  un passionné d’escape game ouvre ses deux premières salles à Puteaux, spécialisées pour les enfants.

– 2020 : le succès étant au rendez-vous, il en ouvre une troisième.

– 5 animateurs, rompus à l’art de l’improvisation, accompagnent du début à la fin les participants (un par salle).

– 3 salles ! Il y en a pour tous les goûts : « Le Trésor de Barberousse » sur le thème des pirates du XVIe siècle, « Mission : espions » où il faut fouiller un appartement afin de mettre la main sur un objet inestimable et enfin « Dinoland » sur le thème des dinosaures.  

Notre expérience :

C’est justement cette dernière salle que nous avons testée grâce à l’invitation du professeur Farfelus. Au programme : un paisible séjour sur une île inconnue, en plein milieu de l’Océan Pacifique où se trouve un parc géant avec de véritables dinosaures. Mais comme vous pouvez l’imaginer, le séjour ne fut pas de tout repos…

Ce qu’on a aimé :

  • L’originalité de cet escape game, c’est qu’un animateur/acteur est présent durant toute l’aventure : il change de rôle, nous conseille, nous aide (mais pas trop). C’est donc très immersif.
  • Pour les novices et les enfants, c’est très encourageant, on est assuré de gagner. Rien de plus frustrant que de terminer son anniversaire en ayant perdu la partie ! Là au moins, on repart avec un bon souvenir et ça donne envie d’en tester d’autres !
  • Le lieu/l’acteur s’adapte aux enfants : par la taille (tout est à hauteur d’enfant), et en fonction de l’âge : (le scénario, la difficulté ne sont pas les mêmes en fonction de l’âge des enfants).
  • Le plein d’émotions : on frissonne, on crie, on sursaute, on sourit mais sans être jamais terrifiés.
  • Les escape games pour enfants sont rares en Ile de France, alors profitez-en ! il faut les privilégier par rapport à ceux des adultes car sinon vos enfants seront vite perdus dans les rouages des épreuves souvent difficiles et toute la famille passera alors un mauvais moment.

L’avis des filles :

  • Chloé : « C’était génial ! Ce qui était très chouette c’est qu’on a été accueillis par un personnage déguisé donc on a tout de suite été mis dans l’ambiance. En plus, il nous accompagnait tout au long de la séance en nous donnant des indices (sans tout nous dire non plus) et il animait en plus. J’ai bien aimé le système où l’on devait trouver des choses pour actionner un mécanisme notamment des cadenas. On devait chercher dans toutes les pièces, pas forcément dans la dernière. Enfin, j’ai bien aimé les décors.
  • Margaux : « Il y avait toujours quelque chose à découvrir dans chaque salle . J’ai adoré avoir une « mission secrète » (mais chut… je ne vous en dis pas plus…). Le professeur jouait très bien ce qui fait que parfois j’ai vraiment eu peur ! »

Infos pratiques :

  • Accès : Escape game aventure : 28 rue Parmentier, 92800 Puteaux.  Tel : 06-08-37-60-13.  Gare de Puteaux à 11 minutes à pied de l’escape game.  http://www.escapegameaventure.fr
  • Tarifs : 2 à 4 joueurs : 90 €, 5 joueurs : 110 €, 6 joueurs : 130 €, 7 joueurs : 150 €,8 joueurs : 170 €, 9 joueurs : 190 €, 10 joueurs : 210 €. 1 adulte minium par session.
  • Durée : 1 heure
  • On peut aussi y fêter son anniversaire ! Plusieurs formules sont proposées (avec une partie d’escape game, le goûter sur place et éventuellement des jeux encadrés par un acteur en complément). Formules de 220 € à 480 €.

Que faire à proximité ?

  • Se balader dans le domaine de Saint Cloud ou dans le Bois de Boulogne
  • Se familiariser avec l’art moderne en découvrant les statues de la Défense. Voici un petit guide pour les enfants sur le site : https://parismomes.fr/sorties/parcours-artistique-a-la-defense/
  • Tester les nouveaux manèges du Jardin d’acclimatation, Bois de Boulogne, route de la Porte Dauphine à la Porte des Sablons, 75116 Paris.
  • Déambuler à la Fondation Louis Vuitton qui propose des parcours contés, des ateliers, des événements en famille pour se familiariser avec le bâtiment de Frank Gehry et ses expositions. 8 Avenue du Mahatma Gandhi, 75116 Paris.
Publié dans Autres

Essayer de recoller les morceaux de Oggy (escape game à Paris)

Quand j’ai inscrit toute la p’tite famille à  l’escape game « Oggy prisonnier du temps », je me suis demandé dans quoi je nous avais embarqués. Bizarrement, la perspective d’être enfermée dans le noir avec des cafards ne m’emballait pas beaucoup… Car pour ceux qui ne connaissent pas le dessin animé qui a inspiré le jeu, de malicieux cafards passent leurs journées à toujours piquer la nourriture du chat Oggy… Bon, heureusement, ça ne s’est pas tout à fait passé comme ça….

Pourquoi y aller ?

– Car il y a peu d’escape games pour les plus jeunes. Celui-ci est proposé à partir de 6-7 ans. A partir de 13 ans en autonomie. 5 joueurs maximum.

– Pour les décors qui sont très réussis (4 salles différentes quand on arrive au bout)

– Pour partager une activité originale en famille. Le but étant de coopérer, de communiquer pour pouvoir sortir du jeu !

L’avis des filles:

Margaux (9 ans) : « C’était trop bien ! Quand on arrive, on est plongés dans un décor génial. Plein de petits jeux permettent de récupérer des bouts de Oggy. Les univers sont tous très différents ainsi que les énigmes. Ça m’a donné envie d’en refaire d’autres ! »

Chloé (7 ans) : « Il y avait beaucoup de suspens. Avant de rentrer et à l’intérieur parfois, j’avais un peu peur, que quelque chose se déclenche par exemple. Mais le principe est très sympa. C’était vraiment original et drôle ! ».

Il existe sur le même site deux salles :

Le Titanic (à partir de 12 ans) : il faut essayer d’éviter la noyade à bord du célèbre paquebot. Nous, on y est pas arrivés… Lire l’article dans la  catégorie « autres ».

– L’Atlantide (à partir de 10 ans): Vous serez coincés pendant 1h (ou moins si vous réussissez !) dans une grotte avant que le volcan ne se réveille… 5 joueurs maximum.

Possibilité de privatiser pour un anniversaire par exemple.

Que faire à côté ?

Se régaler dans la rue d’à côté au salon de thé « De belles manières ». 5 rue de Turbigo, 75001 Paris.

Infos pratiques :

Tarifs (pour » Oggy prisonnier du temps ») : 3 joueurs : 32 euros par joueur, 4 joueurs : 28 euros par joueur, 5 joueurs : 26 euros par joueur.

Accès: Majestic Escape Game : 2 rue Française 75001 PARIS.  Métros : Les Halles / Étienne Marcel. RER B (Châtelet-Les-Halles).

https://majestic-escapegame.paris/

Publié dans Châteaux, musées, monuments

Faire des entrechats à l’Opéra Garnier

Quelle jeune fille n’a pas rêvé de faire quelques pas de danse chaussée de ses  pointes sur le parquet de l’opéra comme les « petits rats » ?

Sans forcément assister à un spectacle, il néanmoins facile de visiter le lieu qui à lui seul fait déjà rêver.

Si la danse ne vous passionne pas, vous aimez peut-être les énigmes policières et c’est peut-être par ce biais que vous emmènerez vos enfants sur les traces du fameux Fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux.

L’Opéra Garnier ouvre ses portes en 1875. L’impératrice Eugénie est aux anges : du multicolore, des sculptures à profusion, le style est bien clinquant, il ne ressemble pas vraiment à un autre, on va donc le nommer bien sûr le « style Napoléon III ». Néanmoins, aujourd’hui encore,  la magie opère et les enfants seront sûrement émerveillés par tant de richesses. De l‘or, des peintures, des sculptures, visibles aussi sur les costumes exposés à l’intérieur.

La salle de spectacle :

Il est intéressant d’imaginer qu’à l’époque, les spectacles ne se déroulaient pas comme aujourd’hui. Les lundis, mercredis et vendredis étaient réservés au « abonnés » qui louaient donc leur siège à l’année. Ils assistaient ainsi plusieurs fois par semaine au même spectacle mais venaient surtout pour être vus, n’écoutaient que peu les artistes, voire les dérangeaient par leurs conversations ! On pouvait même manger dans les loges où l’on tirait les rideaux ! Mais depuis la première guerre mondiale, on ne loue plus de loge à l’année.

Au XIX e siècle, les meilleures loges étaient celles situées au-dessus de la scène. Une pour le roi l’autre pour la reine, séparés. Comme ça, si l’un venait à être tué, il restait un survivant !

Et maintenant, levez les yeux. L’ancien plafond, noirci par les fumées des becs de gaz a imposé des travaux de rénovation. Ceux-ci furent commandés par le ministre André Malraux à Chagall en 1964. Faites-en un jeu avec vos enfants : quels instruments de musique reconnaissent-ils ? Quels monuments de Paris voire quels morceaux de musique (Le lac des cygnes, La flûte enchantée) ?

Plafond peint par Chagall

A défaut d’avoir croisé le fantôme de l’Opéra, ne repartez pas sans avoir vu sa loge, la numéro 5.

Derrière la scène, on trouve le « foyer de la danse ». Un lieu où un feu réchauffait la scène et où à l’entracte les messieurs venaient rendre visite aux danseuses !

Alors qu’aujourd’hui les places les plus chères sont situées en orchestre, à l’époque c’était le cas des loges. Dans l’orchestre, seuls les hommes pouvaient s’asseoir, les robes très encombrantes des femmes rendaient cela impossible !

Le Grand foyer : est un lieu de promenade à l’entracte qui a connu aussi quelques bals masqués. Un petit truc : de la peinture dorée orne la sculpture et non de la feuille d’or par souci d’économie !

Le  saviez-vous ?  La scène est en pente pour que les spectateurs puissent bien voir les têtes des artistes. Les salles de danse ont donc dû s’adapter et sont elles aussi en pente ! Dur dur pour les ballerines !

-Infos pratiques :

  • Escape game « Inside Opéra« : c’est ce que j’ai testé avec les filles. On cache notre identité sous des masques et on déambule dans tout l’opéra à la recherche d’indices pour résoudre une énigme en lien avec le fantôme de l’Opéra. Heureusement, des comédiens en costumes d’époque nous ont bien aidées! Tarif: 22 euros pour les enfants, 28 euros pour les adultes. Réservation en ligne sur https://www.operadeparis.fr/visites/palais-garnier/individuels/lescape-game-grandeur-nature-au-coeur-du-palais-garnier
  • Parcours ludique pour les enfants (1h) avec des jeux et un quiz final (5 euros).

– Adresse :

Palais Garnier, Place de l’Opéra, 75009.

Pour se rendre au Palais Garnier : 
Métro: Opéra, lignes nº 3, 7, 8
RER : station Auber, ligne A
Bus : lignes 20, 21, 22, 27, 29, 42,52, 53, 66, 68, 81, 95
Parking : Q-Park Edouard VII – Rue Bruno Coquatrix 75009 Paris (face au 23 Rue de Caumartin)

A lire :

  • Le fantôme de l’Opéra, Gaston Leroux
  • Pour les plus jeunes : 20, allée de la danse de Elizabeth Barféty.