Publié dans Châteaux, musées, monuments, Plein air

Sur les pas du peintre Caillebotte à Yerres (91)

Qui était Gustave Caillebotte ?

Un homme aux multiples facettes. De nos jours, on connaît surtout son talent de peintre qui a su aborder des thématiques nouvelles pour l’époque, telles que la ville moderne et le travail des hommes, notamment dans ses œuvres Les raboteurs de parquet ou Le Pont de l’Europe. Mais c’était aussi un grand mécène, un philatéliste, un passionné de régate et d’horticulture. A la fin de sa vie, il fut même architecte naval et gagna souvent des courses de bateau. A sa mort et selon ses dernières volontés, toute son œuvre fut léguée à l’Etat. Elle est visible en grande partie au musée d’Orsay.

La maison de Caillebotte :

La maison que l’on visite aujourd’hui fut acquise par le père du peintre en 1860 pour en faire une résidence d’été non loin de Paris. Gustave a alors 12 ans. Son architecture d’inspiration italienne lui vaut le surnom de « casin» (du substantif « casino » « petite maison » en italien). Gustave y fit des peintures de 1874 à 1879 date à laquelle elle fut vendue. Il y reçut de nombreux amis artistes dont le peintre Monet.

La visite permet d’imaginer dans quel univers le peintre a vécu puisqu’elle a été réaménagée avec des meubles et une décoration d’époque.

le boudoir

Pour les kids : téléchargez la plaquette pour enfants qui présente la famille Caillebotte et la propriété. http://www.proprietecaillebotte.fr/infos-caillebotte/infos-pratiques-460.html

la chambre familiale de style Napoléon III

Il est possible aussi de louer une tablette numérique à l’entrée (billet d’entrée + 5 euros + carte d’identité). Elle permet d’entendre les commentaires. Sinon, sachez qu’il y a déjà pas mal de panneaux explicatifs à l’intérieur qui racontent globalement la même chose.

Le parc et ses fabriques :

le kiosque et la glaciaire

A l’origine, la propriété était immense : 11 hectares, comprenant des champs et des pâturages. Dans ce parc à l’anglaise, on découvre encore des « fabriques », des constructions pittoresques qui décorent le jardin, très à la mode au XIX e siècle et typiques du mouvement romantique! L’orangerie par exemple, qui servait à l’hivernage des orangers et qui accueille dorénavant des expositions.

Le potager :

Gustave Caillebotte peignait souvent dans son potager. La serre d’origine est toujours là !  Elle est maintenant gérée par une association qui l’ouvre de temps en temps au public :

Horaires d’été du potager : Samedi, ouverture à 15h et à 16h au départ de la Maison Caillebotte. Dimanche, ouverture en continu de 15h à 17h30.

Faire un tour en barque :

Le peintre Caillebotte adorait canoter sur l’Yerres. Pourquoi ne pas faire comme lui aux beaux jours ? Tarifs des locations : barque : 5 € la ½ heure ; 9€ l’heure. Canoë : 4 € la ½ heure ; 7 € l’heure. Septembre :week-end de 15h à 18h. Attention, pensez à votre carte d’identité ou à apporter un chèque de caution avant d’embarquer ! Pas de paiement en carte bleue !

Se restaurer à l’Orée du parc :

Le « chalet suisse » (qui est en fait l’ancienne laiterie), abrite aujourd’hui le salon de thé et restaurant du domaine. Téléphone : 01 69 45 47 78. Sympa pour une pause goûter !

Infos pratiques :

  • La Maison : Horaires d’avril à octobre : les après-midis de mardi à dimanche. Tarifs : 8 euros plein tarif, 5 euros tarif réduit (étudiant, pass education, demandeur d’emploi), 3 euros : tarif yerrois, gratuit pour les moins de 16 ans.
  • L’appli « Propriété Caillebotte » : elle est gratuite et donne des renseignements sur le peintre, la propriété, permet de comparer ses œuvres avec les paysages actuels…
  • Le parc : tous les jours (gratuit). Il y a aussi des jeux pour enfants comme tout parc qui se respecte!
  • Accès : 8 rue de Concy, 91330 Yerres, Tel : 01-80-37-20-61

Que visiter sur le même thème?

  • Le musée d’Orsay pour voir « en vrai » les œuvres de Caillebotte.
  • La propriété du peintre Claude Monet à Giverny qui, comme Gustave Caillebotte, était passionné d’horticulture. Découvrez notre article «Voir les nymphéa en vrai à Giverny» en cliquant sur ce lien: https://sortiespourenfantsiledefrance.fr/?s=giverny

Publié dans Châteaux, musées, monuments, Un peu plus loin...

Voir Les Nymphéas- en vrai- à Giverny (27)

Claude Monet naît en 1840 à Paris et décède en 1926  en Normandie à Giverny où il vécut la moitié de sa vie. C’est sa rencontre avec le peintre Eugène Boudin qui va le « pousser dehors ». Pour certains peintres, la mode est dorénavant de peindre en extérieur, dans la nature. Mais cela ne plait pas à tout le monde ! Ses œuvres ainsi que celles de ses amis Pissarro, Sisley ou Renoir sont souvent refusées par les salons officiels. Il faudra attendre 1872 pour qu’apparaisse le nom de ce nouveau courant artistique, l’ « impressionnisme » du nom de son œuvre Impression, soleil levant.

Monet à Giverny :

Il achète la maison en 1890. Il y fit des travaux d’aménagement lui permettant d’accueillir sa grande famille (composée de 8 enfants) et ses amis dans une maison multicolore : une façade rose, une salle à manger toute jaune et une cuisine bleue !! Une vraie maison de peintre !

La salle-à-manger

Aujourd’hui le visiteur découvre tout d’abord le salon –atelier : c’est là où il aimait peindre (dans les premières années) et recevoir ses amis. Aujourd’hui, on peut y voir de nombreuses toiles accrochées au mur (des copies) comme à l’époque du peintre ainsi que 80% du mobilier initial. Emouvant !

Monet et les fleurs : une passion !  A côté de  la maison, Monet planta dès les premières années une multitude de fleurs : des roses, des pivoines, des iris etc… Une explosion de couleurs ! Puis, il aménagea une deuxième zone, côté rivière. L’aménagement du jardin d’eau lui vint après en avoir vu un à l’Exposition Universelle de Paris en 1889.  C’est ainsi qu’apparurent les fameux nymphéas (nénuphars) !  Il les aimait tant qu’il peignit cet espace 250 fois ! Les œuvres les plus connues les représentant se situent à Paris, au musée Marmottan. Elles sont gigantesques ! Après la Première guerre mondiale, il décida de les donner à la nation pour commémorer la fin de la première guerre mondiale.

Monet aimait tellement les fleurs qu’un jour, il  a payé la mairie afin de goudronner la chaussée car la poussière soulevée par les voitures ternissait l’éclat de ses fleurs !

Pour prolonger la visite :

  • avec la visite du musée Marmottan à Paris (c’est là qu’on peut notamment voir Impression soleil levant et les Nymphéas). Des billets jumelés Giverny-Marmottan existent (en vente sur place  uniquement).

Le coin des lecteurs :

Un livre pour enfants : Le jardin de Monet, de Lena Anderson et Christina Bjork, Casterman.

Pour les enfants :

Téléchargez gratuitement le livret-jeu sur le site internet  https://fondation-monet.com/informations-pratiques/#tarifs 

– Il est malheureusement interdit de dessiner ou peindre dans les jardins…  alors inutile de prendre vos pinceaux !

Que faire à proximité ?

Visiter Château-Gaillard. Lisez notre article en cliquant sur: https://sortiespourenfantsiledefrance.fr/2020/02/28/revivre-la-guerre-de-cent-ans-au-chateau-gaillard-27/

Infos pratiques :

Le meilleur conseil est sûrement celui de réserver vos billets en avance sur internet sinon il faut s’attendre à faire environ 1h30 de queue aux beaux jours… Attention, les billets achetés en lige ne sont ni remboursables ni échangeables (vérifiez la météo avant car il serait vraiment dommage de visiter les jardins sous la pluie…).

Billetterie en ligne : https://fondation-monet.com/informations-pratiques/#billetterie

  • Tarifs : Tarifs d’entrée 2019 Maison et Jardins :

Adultes : 9,50 €
Enfants + de 7 ans et étudiants : 5,50 €
Enfants – de 7 ans : gratuit
PMR – personne en situation de handicap : 4 €

  • Adresse : 84 rue Claude Monet, 27620 Giverny. Tel : 02-32-51-28-21.

https://fondation-monet.com/giverny/