Publié dans Châteaux, musées, monuments

Fabriquer sa médaille à la Monnaie de Paris (75)

La Monnaie de Paris est la plus ancienne usine de la capitale. Elle est installée sur le quai Conti depuis 1775 ! C’est ici que plus de 150 artisans fabriquent des pièces, des médailles, des objets d’art (plus de 300 000 objets par an !) mais pas les pièces de notre porte-monnaie qui elles sont fabriquées en Gironde.

Le musée :

Lors de la visite, on peut voir à travers des vitres différents corps de métiers et des artisans en train de travailler : le fondeur, le ciseleur, le graveur, l’émailleur etc…  On entre ensuite dans un espace sombre, comme dans une mine, pour mieux observer les différents minerais qui constituent nos pièces, notamment l’or, le cuivre, l’étain ou le nickel. Un peu plus loin, une grande salle présente l’évolution des techniques de frappe. On a pu tester la frappe au marteau qui était en place jusqu’au XVIe siècle. Le balancier puis la presse (à levier, à vapeur ou électronique aujourd’hui) remplacent peu à peu cette technique permettant une production plus régulière et plus importante.

Atelier Fabrique ta médaille !

Après une rapide visite du musée, place à la pratique pour reproduire les gestes du professionnel : dessin, estampage, gravure… On commence par crayonner sur du papier calque puis on reproduit l’image sur de la cire et enfin on place de la pâte à modeler sur celle-ci pour reproduire l’effet de la médaille. On repart avec son œuvre dans un bel écrin de la Monnaie de Paris, un beau souvenir et une belle expérience en famille !

A partir de 7 ans. Durée : 2 heures (½ de visite et 1h30 d’atelier). Tarif : 12€ par personne (incluant la visite du musée). A réserver en ligne sur le site : https://www.monnaiedeparis.fr/fr/activites-et-visites/activite-fabrique-ta-medaille

L’avis des filles :

Margaux :

« La visite était intéressante et ludique car on pouvait manipuler à certains endroits. L’atelier était très bien ! »

Chloé :

« Tous les jours, on voit des pièces de monnaie sans savoir d’où elles viennent. Dans ce musée, on découvre leurs matériaux et leur fabrication. J’ai aussi appris qu’on créait des médailles au même endroit. Le musée est magnifique, bien fait. J’aurais aimé que la visite dure plus longtemps. Grâce à l’atelier et aux différents outils mis à notre disposition, j’ai découvert la difficulté du métier et les différentes techniques de l’artisan. C’est amusant de repartir avec notre propre médaille et cela complète bien la visite ! »

Infos pratiques :

Adresse : 11 quai Conti 75006. Tél : 01 40 46 56 66

Boutique Monnaie de Paris : 2bis, rue Guénégaud, 75006 PARIS

Accès : MÉTRO : Pont Neuf (ligne 7), Odéon (ligne 4 et 10), Saint-Michel (ligne 4)

RER : Châtelet (RER A et B), Saint-Michel Notre-Dame (RER B et C).

BATOBUS : station Pont des Arts

  • En voiture : Parcs de stationnement aux environs :
    • Parking Harlay Pont Neuf : quai des Orfèvres, 75001 PARIS
    • Zenpark Saint-Michel : 4, rue des Grands Augustins, 75006 PARIS
    • Parking Mazarine : 27, rue Mazarine, 75006 PARIS
    • Parking Q-Park Rivoli Pont Neuf : 2, rue Boucher, 75001 PARIS

Horaires d’ouverture du musée: du mardi au dimanche de 11h à 18h. Nocturne tous les mercredis jusqu’à 21h. 

Horaires d’ouverture de la boutique : du mardi au dimanche de 11h à 19h. Nocturne tous les mercredis jusqu’à 21h.

Tarifs :

Tarif Plein : 12€, Tarif jeunes -26 ans: gratuit,  Premier dimanche du mois : gratuit

En complément :

  • Faites un tour à la boutique, en ce moment, il y a plein d’objets dérivés Harry Potter !
  • Flanez le long des quais pour fouiller dans les stands des bouquinistes
  • Prenez le goûter sous le pont Neuf et profitez du spectacle des bateaux sur la Seine
Publié dans Châteaux, musées, monuments, Restaurants, hébergements

Au Musée de Montmartre, en compagnie de Valadon, Utrillo et Renoir

C’est « certainement le musée le plus charmant de Paris »et il mérite bien son surnom ! Caché au sommet de la butte et souvent méconnu du grand public, il vaut vraiment le détour !

On plante le décor : des maisons typiques du vieux Paris, des toits en ardoise, la vue sur les vignes et les jardins bucoliques. Pas étonnant que de célèbres peintres s’en soient inspirés !

Alors, partons sur les pas d’Auguste Renoir, Raoul Dufy, Suzanne Valadon et Maurice Utrillo !

La visite

La visite débute à l’étage, dans l’atelier-appartement reconstitué de Suzanne Valadon. En 1912, elle s’installe au 12 rue Cortot avec son fils Maurice Utrillo et André Utter. Suzanne Valadon a été tout d’abord une acrobate de cirque puis modèle pour des artistes dont Renoir et Toulouse-Lautrec qui furent ses amants. A leurs côtés, elle apprit les techniques du dessin et de la peinture qu’elle put mettre à profit dans ses propres œuvres. Protégée de Degas, il fut le premier à lui acheter une œuvre.  En 1894, elle devint la première femme à rentrer à la Société nationale des beaux-arts.

Son fils, Maurice Utrillo est né à Montmartre mais sombre progressivement dans l’alcool ce qui le plonge parfois dans la démence. Il devient néanmoins célèbre grâce à ses toiles de paysages dans les années 1920.  

En image: portrait de Maurice Utrillo peint par Suzanne Valadon en 1921

French cancan par Louis Icart (1888-1950)

De l’autre côté du jardin se tient l’exposition permanente. Elle permet de découvrir l’histoire du quartier à travers son paysage qui a connu beaucoup d’évolutions.  Jadis, une trentaine de moulins recouvraient la colline mais à la fin du XIXe siècle, l’extension de la vigne, l’expansion urbaine et le développement industriel provoquèrent petit à petit leur disparition.  A cette date, seuls le Moulin Radet et le Blute Fin avaient été préservés. Un meunier les rapprocha et y ajouta une guinguette et un bal. La période des cabarets et des ateliers était lancée ! Leur effervescence est illustrée à travers des affiches, dessins ou tableaux d’artistes tels que Toulouse-Lautrec ou Modigliani.

Pour manger un bout :

Quel délice de s’attabler au Café Renoir ! Aussi agréable l’hiver sous la véranda qu’en été dehors dans le jardin… Idéal pour une pause déjeuner ou pour un goûter gourmand. Le Café Renoir est ouvert du mercredi au dimanche de 11h30 à 17h.

Pour profiter du calme du jardin

Le jardin est charmant, rien à voir avec le tumulte de la place du Tertre ! On se laissera tenter par un petit tour de balançoire, en pensant à Renoir qui l’avait peinte quand il vécut à cette adresse de 1875 à 1877.

Pour participer à un atelier (enfant) :

Des ateliers de peinture, de sculpture, de dessin qui s’inspirent des artistes représentés au musée sont proposés aux enfants (1h30). Voir la liste en cliquant sur «expositions et événements » du site https://museedemontmartre.fr/expositions-et-evenements/

Infos pratiques :

Tarifs :

En visite libre : Plein tarif : 13 euros, Jeunes (10-17 ans) : 7 euros, moins de 10 ans : gratuit.

Jardins seuls : 5 euros.

Audioguide gratuit

Visite atelier jeune public : 9,5 euros par enfant.

Accès :

12, rue Cortot, 75018 Paris. Métro: Lamarck-Caulaincourt ou Anvers (puis funiculaire de Montmartre). tel : 01-49-25-89-39

Pour prolonger votre visite :  Lisez notre article sur le quartier de Montmartre https://wordpress.com/post/sortiespourenfantsiledefrance.fr/1182

Publié dans Châteaux, musées, monuments, Plein air

Sur les pas du peintre Caillebotte à Yerres (91)

Qui était Gustave Caillebotte ?

Un homme aux multiples facettes. De nos jours, on connaît surtout son talent de peintre qui a su aborder des thématiques nouvelles pour l’époque, telles que la ville moderne et le travail des hommes, notamment dans ses œuvres Les raboteurs de parquet ou Le Pont de l’Europe. Mais c’était aussi un grand mécène, un philatéliste, un passionné de régate et d’horticulture. A la fin de sa vie, il fut même architecte naval et gagna souvent des courses de bateau. A sa mort et selon ses dernières volontés, toute son œuvre fut léguée à l’Etat. Elle est visible en grande partie au musée d’Orsay.

La maison de Caillebotte :

La maison que l’on visite aujourd’hui fut acquise par le père du peintre en 1860 pour en faire une résidence d’été non loin de Paris. Gustave a alors 12 ans. Son architecture d’inspiration italienne lui vaut le surnom de « casin» (du substantif « casino » « petite maison » en italien). Gustave y fit des peintures de 1874 à 1879 date à laquelle elle fut vendue. Il y reçut de nombreux amis artistes dont le peintre Monet.

La visite permet d’imaginer dans quel univers le peintre a vécu puisqu’elle a été réaménagée avec des meubles et une décoration d’époque.

le boudoir

Pour les kids : téléchargez la plaquette pour enfants qui présente la famille Caillebotte et la propriété. http://www.proprietecaillebotte.fr/infos-caillebotte/infos-pratiques-460.html

la chambre familiale de style Napoléon III

Il est possible aussi de louer une tablette numérique à l’entrée (billet d’entrée + 5 euros + carte d’identité). Elle permet d’entendre les commentaires. Sinon, sachez qu’il y a déjà pas mal de panneaux explicatifs à l’intérieur qui racontent globalement la même chose.

Le parc et ses fabriques :

le kiosque et la glaciaire

A l’origine, la propriété était immense : 11 hectares, comprenant des champs et des pâturages. Dans ce parc à l’anglaise, on découvre encore des « fabriques », des constructions pittoresques qui décorent le jardin, très à la mode au XIX e siècle et typiques du mouvement romantique! L’orangerie par exemple, qui servait à l’hivernage des orangers et qui accueille dorénavant des expositions.

Le potager :

Gustave Caillebotte peignait souvent dans son potager. La serre d’origine est toujours là !  Elle est maintenant gérée par une association qui l’ouvre de temps en temps au public :

Horaires d’été du potager : Samedi, ouverture à 15h et à 16h au départ de la Maison Caillebotte. Dimanche, ouverture en continu de 15h à 17h30.

Faire un tour en barque :

Le peintre Caillebotte adorait canoter sur l’Yerres. Pourquoi ne pas faire comme lui aux beaux jours ? Tarifs des locations : barque : 5 € la ½ heure ; 9€ l’heure. Canoë : 4 € la ½ heure ; 7 € l’heure. Septembre :week-end de 15h à 18h. Attention, pensez à votre carte d’identité ou à apporter un chèque de caution avant d’embarquer ! Pas de paiement en carte bleue !

Se restaurer à l’Orée du parc :

Le « chalet suisse » (qui est en fait l’ancienne laiterie), abrite aujourd’hui le salon de thé et restaurant du domaine. Téléphone : 01 69 45 47 78. Sympa pour une pause goûter !

Infos pratiques :

  • La Maison : Horaires d’avril à octobre : les après-midis de mardi à dimanche. Tarifs : 8 euros plein tarif, 5 euros tarif réduit (étudiant, pass education, demandeur d’emploi), 3 euros : tarif yerrois, gratuit pour les moins de 16 ans.
  • L’appli « Propriété Caillebotte » : elle est gratuite et donne des renseignements sur le peintre, la propriété, permet de comparer ses œuvres avec les paysages actuels…
  • Le parc : tous les jours (gratuit). Il y a aussi des jeux pour enfants comme tout parc qui se respecte!
  • Accès : 8 rue de Concy, 91330 Yerres, Tel : 01-80-37-20-61

Que visiter sur le même thème?

  • Le musée d’Orsay pour voir « en vrai » les œuvres de Caillebotte.
  • La propriété du peintre Claude Monet à Giverny qui, comme Gustave Caillebotte, était passionné d’horticulture. Découvrez notre article «Voir les nymphéa en vrai à Giverny» en cliquant sur ce lien: https://sortiespourenfantsiledefrance.fr/?s=giverny

Publié dans Châteaux, musées, monuments

Faire des grimaces au musée d’Orsay (75)

Le zoom historique :

Le site initial était une gare, inaugurée en 1900  lors de l’Exposition universelle. Elle desservait tout le sud-ouest de la France. Mais  avec des trains de plus en plus longs et l’électrification progressive des lignes de chemins de fer, les quais sont vite devenus trop courts et la gare fut abandonnée en 1939 seulement… Plus tard, elle servit de centre d’accueil des prisonniers à la Libération. En 1986 le musée ouvrit ses portes. C’est actuellement l’un des plus grands d’Europe. Il abrite  environ 4000 œuvres en permanence, caractéristiques de la période 1848-1914. Plus de 3 millions de visiteurs s’y pressent chaque année…

Le concept :

Les filles ont pu découvrir ce haut lieu de l’art du XIX e siècle. Comme le musée est vaste et que c’était  leur première visite, l’immersion s’est faite grâce à un atelier. Le principe : un créneau de 2 heures avec tout d’abord une visite guidée de ¾ d’heure dans les allées du musée sur le thème du jour (pour elles, « faire la grimace » avec notamment des caricatures de Daumier) puis dans une salle attenante, un atelier manuel d’une heure et quart. Pour ce sujet, des dessins étaient disposés pour éventuellement inspirer les enfants en complément de la visite. La première étape fut le dessin de la caricature puis dans un second temps, le modelage.

L’avis des filles :

Margaux : « A l’entrée, en haut de escaliers, il y a des sortes de jumelles qui permettent de « voir » comment était le musée du temps où c’était encore une gare. Il y a des commentaires audio et des bruits de fond tels que le tic-tac de l’horloge, le bruit des trains à vapeur… On comprend donc  bien toute l’agitation de la gare à l’époque».

Chloé : « J’ai trouvé cela étonnant que le musée se situe dans une ancienne gare. Les statues étaient très belles ainsi que le bâtiment. L’activité manuelle était très bien ».

En complément :

Le site internet du musée d’Orsay dédié aux plus jeunes : www. petitsmo.fr

Il présente de courtes biographies d’artistes présents à Orsay, leurs œuvres mais aussi une grande frise  pour avoir quelques repères chrono et des idées de parcours dans le musée à faire avec les plus jeunes (ex : « petites et grosses bêtes », « portraits de famille » …).

Infos pratiques :

  • Pour réserver une visite-atelier : Connectez-vous au site internet du musée d’Orsay (https://www.musee-orsay.fr/fr)  puis cliquez sur la catégorie « en famille ». Durée : 2h en tout (3/4 de visite et 1h15 d’atelier pratique).
  • Tarifs: atelier= 7 euros par enfant (sinon, entrée gratuite pour les moins de 18 ans ainsi que pour les détenteurs du pass education). Entrée gratuite pour les moins de 18 ans. Adultes: 14 euros (ou 11 euros si vous accompagnez un jeune de moins de 18 ans = billet « Enfant et compagnie »).
  • Accès: Musée d’Orsay 1 rue de la Légion d’Honneur 75007 Paris . Tel: 01-40-49-48-14 . Métro : ligne 12, station Solférino. RER : ligne C, station Musée d’Orsay. Parkings du carrousel du Louvre et Bac Montalembert
  • Horaires d’ouverture: Ouverture de 9h30 à 18h le mardi, le mercredi, le vendredi, le samedi et le dimanche de 9h30 à 21h45 le jeudi. Fermeture tous les lundis et les 1er mai et 25 décembre.
Publié dans Châteaux, musées, monuments

Croiser des stars au Musée Grévin (75)

Un vieux souvenir d’enfance… après une trentaine d’années écoulées, il fallait y retourner !

Un brin désuet, il a néanmoins gardé son charme du passé : son escalier de marbre de 1900, son théâtre et son « Palais des mirages » même s’il m’avait laissé un meilleur souvenir dans mon enfance (un peu longuet et un brin vintage le son et lumières…).

On côtoie toujours le temps d’une photo toute une galerie de personnages : des chanteurs (Aznavour et Hallyday), des humoristes (les Vamps), des acteurs (Luchini), des sportifs (Camille Lacour) et des personnages historiques (quelques rois de France) mais aussi de nouveaux venus : des cuisiniers (Anne-Sophie Pic, Pierre Hermé), des chefs d’Etat (Trump), un champion du monde (Mbappé) etc…

On sent que le musée essaye de se dépoussiérer en intégrant des personnages connus des plus jeunes (Le Petit Prince et Chat noir..) et même le plateau TV de The Voice. Ce sera donc à vous de vous installer dans les fauteuils et de voter !

La fin du parcours est plus lugubre, voire effrayante pour les plus jeunes (la transition après The Voice n’est donc pas parfaite) : inquisition, torture nous accompagnent vers la sortie…

Anecdotes :

  • Le palais des mirages est un son et lumières créé pour l’Exposition Universelle de 1900.
  • Deux fois par an, une commission propose une dizaine de nouveaux venus. Les personnalités doivent se rendre à 6 rendez-vous (les stars étrangères valident souvent leur évolution sur photographie).
  • Quant à la baignoire de Marat c’est celle où il a vraiment perdu la vie !

Infos pratiques

  • Adresse : 10 Boulevard Montmartre, 75009 Paris. Tel : 01 47 70 85 05. Du lundi au samedi de 9h à 17h. Métros : Grands Boulevards/Bourse. Parkings indigo: 31B Rue Vivienne et parking Chauchat Drouot.
  • Tarifs : Formule « famille (4 personnes avec 2 adultes maximum) à partir de 17 euros par personne. Nombreuses autres formules sur internet  (https://www.grevin-paris.com/preparez-votre-visite)
  • Livret enfants (12 pages) avec des questions sur les personnalités et des informations sur la fabrication des personnages: 1euro à la caisse  ou à acheter lors de la commande sur internet. Livret adulte avec des anecdotes : 48 pages, 2 euros.
Le petit Prince de Saint-Exupéry
Publié dans Châteaux, musées, monuments, Un peu plus loin...

Apprendre la calligraphie à l’Atelier-Musée de l’Imprimerie (AMI)

C’est à un couple d’imprimeurs passionnés que l’on doit la création de ce musée à l’automne 2018 aux portes de l’Essonne. Il retrace l’histoire de l’imprimerie du XVè siècle à nos jours.

Des machines exceptionnelles jalonnent le parcours en commençant bien sûr par la reconstitution de celle que Gutenberg a utilisée à Mayence pour imprimer la Bible. On croise aussi la presse rotative Marinoni dont un exemplaire se trouvait au pied de la Tour Eiffel lors de son inauguration en 1889. Si vous êtes accompagnés d’un guide, celui-ci actionnera parfois certaines de ces grosses machines, impressionnant !

Ce lieu fait aussi la part belle au livre et surtout à la BD (il possède d’ailleurs un exemplaire de la  plus vieille BD de France).

Mais ce que les enfants apprécieront les plus ce sont les ateliers (accessibles aux adultes aussi). Il est préférable de les réserver en avance par téléphone. Les filles ont pu en tester trois : la calligraphie, la fabrication du papier et celle du « marbrage » de papier (magnifique !). En plus elles sont reparties avec ces bons souvenirs, de quoi faire de magnifiques papiers-cadeaux ou reliures de livres ! Le musée est aussi très pédagogique grâce à ses audioguides, à ses panneaux interactifs etc.

– Prévoir 2 heures pour bien tout visiter et tester les ateliers. Possibilité de pique-niquer à l’intérieur ou à l’extérieur (1 table).

Infos pratiques :

Adresse : 70, avenue du Général Patton, 45330 Malesherbes.

Horaires : De septembre à juin: du mardi au vendredi : 9 h–17 h 30, samedi : 14 h–17 h 30, dimanche : 10 h–17 h 30, Fermé le lundi (visite de groupe possible sur réservation). Fermé le 25 décembre – 1er Janvier – 1er mai. De Juillet et août : du mardi au vendredi : 10 h–18 h 30, samedi : 14 h–18 h 30, dimanche : 10 h–18 h 30, Fermé le lundi (visite de groupe possible sur réservation).

Tarifs : Tarifs Entrée : adultes : 8 €,Enfants et jeunes (6-18 ans) : 4 €,Étudiants, demandeurs d’emploi, bénéficiaires RSA : 4 €,Forfait famille nombreuse : 20 €. Audioguide compris dans le prix.

Tarifs Entrée + visite guidée :Groupes adultes : 12 €/personne, Entrée + visite guidée + animation, Groupe adultes : 15 €/pers. Groupe scolaire et périscolaire : 4 €/pers.

Plus d’infos sur http://a-mi.fr/

A voir ou à faire à proximité:

  • Château de Rouillé (à Malesherbes)
  • Cueillette de Torfou (91730)
  • Ile de Loisirs d’Etampes (91).