Publié dans Châteaux, musées, monuments

Sur les traces de nos ancêtres … au musée de préhistoire d’Ile-de-France (Nemours, 77)

A l’arrivée, le monument en béton brut est assez étonnant, plus proche d’un bunker de la deuxième Guerre mondiale que d’un musée de la Préhistoire. Mais les portes passées, le charme opère. Le bâtiment construit par Roland Simounet (un disciple de Le Corbusier) entre 1977 et 1979,possède d’immenses baies vitrées qui s’ouvrent sur des jardins intérieurs mais aussi sur le bois. Magique ! Le spectacle est ainsi aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur !

Le musée :

Le musée a une vocation régionale, présentant des vestiges de l’ensemble de l’Ile-de-France. Quoi de plus étonnant que de découvrir des trésors si anciens découverts parfois juste à côté de chez nous !

Un parcours chronologique est proposé aux visiteurs du Paléolithique ancien (il y a 600 000 ans) à l’âge des métaux (entre 2300 et 30 ans avant J.-C.). La collection est très variée : restes d’animaux (os de mammouth ou de mégacéros), armes et outils en silex, pirogues en bois, poterie, harpon en os, casque en bronze, bijoux…

Pas facile de rendre une période aussi ancienne accessible, surtout aux plus jeunes ! Mais le musée a su mettre en place des choses attractives :

Reconstitution du chantier de fouilles d’Etiolles (91)
  • La reconstitution d’un chantier de fouilles préhistoriques (un moulage du site d’Etiolles en Essonne) pour comprendre les techniques et les outils des archéologues.
  • Une vidéo et la reconstitution du campement de Pincevent (en Seine-et-Marne) où les chasseurs de rennes de l’époque magdalénienne (12 000 ans avant J.-C. environ) ont régulièrement installé leur campement.
  • Des moulages de cranes et de squelette, impressionnants !
Sépulture du Néolithique moyen (4000-3500 avant J.-C.), Noyen-sur-Seine (77)

  • D’immenses fresques qui ornent toutes les vitrines, permettant de mieux comprendre la vie quotidienne des hommes préhistoriques.
  • Des « boîtes tactiles » (retirées pendant l’épidémie de coronavirus) : elles permettent grâce au toucher de reconnaitre des objets préhistoriques de façon originale !
  • Des coloriages à télécharger en ligne : https://www.musee-prehistoire-idf.fr/fr/prehistojeux
  • L’appli gratuite pour aider à la visite (ou location de tablette sur place au prix de 3 euros).
  • Le livret disponible à la boutique du musée (5 euros). A acheter plutôt avant la visite car des questions suivent le parcours de visite.
  • Des activités ludiques pendant les vacances (2 heures, pour les 8-12 ans, sur réservation uniquement, voir sur le site internet du musée l’agenda). Quelques exemples : fabrication de bijoux à la mode du Néolithique, frapper sa propre monnaie comme les Gaulois, reproduction en argile de statuettes du Néolithique…

L’ exposition temporaire :

Du 29 février et 31 décembre 2020, une exposition sur le peuple Gaulois des Sénons complète la visite. Ce peuple, originaire du Centre-Est de la Gaule a participé à la prise et au pillage de Rome en 390 avant J.-C. Leur territoire était une plaque tournante des échanges. Différents objets mettent ainsi en valeur leur culture, leurs croyances religieuses, leurs pratiques funéraires. On peut notamment voir des maquettes de leur logement, de leurs fermes (un clin d’œil Astérix s’impose…), des vases pour l’artisanat, de l’outillage en fer, des pièces de monnaie (qu’on peut voir sous tous les angles grâce à des tablettes tactiles), des bijoux (notamment des colliers appelés « torques »).

L’avis des filles :

  • Chloé : « C’est un musée qui m’a appris plein de choses sur une période de l’histoire que je connaissais mal. C’était intéressant de comprendre comment se déroulent des fouilles archéologiques. J’ai été impressionnée par la petite taille des hommes préhistoriques. Les maquettes étaient très réussies ». 
  • Margaux : « C’est un grand musée, impressionnant, noyé dans la verdure. Il est varié car on y parle aussi bien du peuplement que de l’utilité du renne ou encore des outils. Par rapport aux livres, on peut mieux se rendre compte de certaines choses comme de la taille des dents d’un mammouth ».

Infos pratiques :

  • Accès : Musée départemental de préhistoire d’Ile-de-France. 48 avenue Etienne Dailly, 77140, Nemours. Tel : 01-64-78-54-80. prehistoire@departement77.fr
  • Horaires : ouvert tous les jours sauf le mercredi matin et le samedi matin.  De septembre à juin : de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h30. En juillet et août : de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h00. Fermé le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.
  • Tarifs : Plein tarif : 5 euros (sauf pendant la crise sanitaire : 3 euros), tarif réduit : 3 euros (plus de 65 ans, et 18-25 ans), gratuit pour les moins de 18 ans, les personnes handicapées, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires des minima sociaux.

Que faire à proximité ?

Que faire sur le même thème ?

Publié dans Châteaux, musées, monuments, Plein air

Plongez dans le Moyen-âge et la peinture impressionniste le long du Loing (77)

– Bourron-Marlotte (classé « village de caractère », à 8 km de Fontainebleau) :

Comme Barbizon, le village  a séduit des centaines d’artistes. Quand Corot s’y installe vers 1830, de nombreux peintres installés à Barbizon lui rendent visite. Suivront Sézanne,  Pissarro, Sisley, Renoir… et plus tard des cinéastes comme Jean Renoir qui y vécut une vingtaine d’années.  Ils ont tous été séduits par la proximité de la forêt de Fontainebleau, sa lumière et son charme rustique. Emile Zola y écrivit L’Assommoir.

N’hésitez pas à rentrer dans la Mairie-musée qui contient des œuvres d’art témoignages de la richesse culturelle du village (plus de 400 œuvres aujourd’hui).

Il existe aussi un circuit « Sur les pas des artistes » pour découvrir leurs lieux de villégiature avec notamment des plaques explicatives sur les demeures les plus connues.

– Grez-sur-Loing (classé aussi « village de caractère », à 4 km de Bourron-Marlotte) :

On remarquera notamment :

  • Les ruines de la tour de Ganne. Elle fut construite en 1127 par Louis VI le Gros. D’illustres personnages passèrent par là comme Blanche de Castille, Philippe Le Bel, Jean Le Bon pendant la Guerre de Cent ans. D’autres par contre y moururent comme Louise de Savoie, la mère de François Ier, en 1531.
  • Son vieux pont de pierre, construit entre le XIIème et le XIVème siècle
  • Le spot : en contrebas du pont, il y a une belle étendue de pelouse parfaite pour pique-niquer à l’ombre et profiter du paysage apaisant de la rivière !

Moret-sur-Loing (à 13km de Grez-sur-Loing):

Cette ancienne place fortifiée du XIIe siècle fut construite pour défendre le domaine royal contre les Bourguignons. Sous le règne de Philippe-Auguste (1180-1215), on construit des fortifications. Elles comprenaient une enceinte ponctuée de 20 tours et un château.

La reine Blanche de Castille, son fils Saint-Louis, ou encore Napoléon Ier y séjournèrent. Henri IV (1589-1610) y vint à plusieurs reprises pour visiter sa maîtresse, Jacqueline de Bueil, qui résidait au donjon. Le surintendant des finances de Louis XIV Nicolas Fouquet y fut quant à lui, emprisonné !

Commentaires audio gratuits sur le site : https://www.msl-tourisme.fr/fr/decouvrir-moret-seine-loing/les-23-communes/moret-sur-loing.html

Porte de Samois

Que voir à Moret-sur-Loing ?

  • Les Portes de Samois et de Bourgogne : tour-porte du XIIe siècle de chaque côté de la rue Grande.
  • Le Musée du sucre d’orge : Ces confiseries étaient à l’origine, au XVIIe siècle, fabriquées par des religieuses et servaient de médicament pour soulager les maux de gorge (l’artiste Sarah Bernard reconnaissait prendre un berlingot avant d’entrer en scène pour s’éclaircir la voix). Elles cédèrent leur activité à la ville seulement en 1970. A l’intérieur du musée, un petit reportage vous retracera toute l’histoire de cette sucrerie. Quelques vitrines  le complètent avec différents objets emblématiques de la marque et de sa fabrication. La visite est à faire rien que pour le site qui surplombe la rivière qui est superbe !
  • Maison et tombe d’Alfred Sisley. Ce peintre anglais y passa toute la fin de sa vie. Il immortalisa la ville et sa région en 450 toiles. Quelle source d’inspiration !
  • Faire du canoë : Location «Apikopa» 06 21 09 37 50     Site web : www.apikopa.fr
  • Faire du vélo : Location de  vélos, VTT, vélos électriques, tandems : «Les Cyclos du Loing», 12, rue Eugène Moussoir, Tél. : 06 42 50 98 13 Site web : www.lescyclosduloing.fr
  • Faire un vol en montgolfière : «Seine & Loing Montgolfières» 47 avenue Jean Jaurès Tél : 01 60 70 80 85 / 06 74 75 31 06  Site web   www.montgolfieres-france.com ou: «France Montgolfières» Tél : 03 80 97 38 61 / Fax : 03 80 97 37 42 Site web   www.francemontgolfieres.com

L’avis de Chloé:

« J’ai trouvé que cette sortie nous changeait de notre environnement de la ville mais tout en étant assez proche de la maison. Les maisons en pierre et la rivière, c’est différent de chez nous ! Le musée du sucre d’orge était très « typique ». Allez-y, cela vous changera les idées ! »

Que faire à proximité?

le Tacot des lacs (au départ de Grez-sur-Loing) : Une balade en train de 40 minutes en pleine nature, au cœur de la forêt de Fontainebleau suivie d’une visite commentée du dépôt des locomotives de 40 minutes. Tarifs individuels    Moins de 3 ans:0€    De 3 à 11 ans:6,00€    Plus de 11 ans et adultes:8,50€ Important: Pas de carte bleue. 01 64 28 67 67.

Se promener dans la forêt de Fontainebleau

Visiter le château de Fontainebleau

Publié dans Châteaux, musées, monuments

Jouer aux chevaliers au château de Blandy-les-Tours (77)

Le zoom historique :

Ce sont des compagnons d’armes du roi Philippe Auguste à la bataille de Bouvines de 1214 qui seraient à l’origine de la construction de la première enceinte. Au XIVe siècle, le château prend le visage du château-fort tel qu’on peut le voir aujourd’hui. On renforce ses défenses avec une porte fortifiée avec pont-levis et un nouveau donjon voit le jour. Ça y est, Blandy est à la fois un lieu de défense mais aussi un lieu de résidence pour le seigneur ! On améliore aussi les conditions de vie, en installant notamment des latrines et des cheminées.

Le donjon : cette tour maîtresse culmine à 30 m de haut. Sa herse en bois date de 600 ans, une des plus vieilles de France ! Elle comporte 6  niveaux avec cheminée. N’oubliez pas d’emprunter le chemin de ronde au 4e étage !  A faire absolument, pour bénéficier de la vue superbe sur le village et les alentours !

Au XVIIIe siècle, le château est intégré au domaine de Vaux-le-Vicomte et transformé en ferme. Il subit alors de nombreuses transformations pour s’adapter à son nouvel usage agricole : arasement des toitures,  comblement des fossés, de nombreux bâtiments furent même détruits. Il est finalement acquis par la commune en 1883 et devient bientôt classé aux Monuments historiques. Mais le château est en triste état et beaucoup de travaux sont à prévoir. En 1992, il est racheté pour 1 franc symbolique par le département de Seine-et-Marne qui lance de grands travaux pour permettre son ouverture aux visiteurs en 2007.

L’avis de Margaux :

« J’ai trouvé le château très beau. J’ai appris plein de choses lors de la visite guidée et apprécié que la guide nous fasse participer !  Le chemin de ronde, c’est amusant à faire et en plus la vue d’en haut est très belle ! »

Le coin lecture :

Pour compléter la visite, les enfants pourront lire la BD Les tours de Blandy de Christophe Carmona qui fait voyager son héroïne Aline et son ami Gauthier à travers les différentes époques de la construction du château. Disponible à la boutique du château (10 euros).

Le donjon, lieu de résidence du seigneur

Infos pratiques :

Horaires d’ouverture : Tous les jours sauf le mardi.

Du 1er avril au 31 octobre : de 10h00 à 18h00 sans interruption.

Du 1er novembre au 31 mars : De 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h00. Le château est fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Coordonnées : Château de Blandy-les-Tours, Place des Tours, 77115 Blandy-les-Tours
Tél. : 01 60 59 17 80                       chateaudeblandy@departement77.fr

La visite : Il existe des visites audioguidées  téléchargeables. Pour la version enfants, cliquez sur le lien http://www.chateau-blandy.fr/le-chateau-version-enfants

Sinon, vous pouvez aussi faire une visite libre (on peut acheter un  livret enfant à l’accueil au tarif de 1 euro), ou une visite guidée. Il existe une formule « famille » d’une durée d’1 h. Tel au  01 60 59 17 80 pour connaître les jours et horaires.

Tarifs : Plein tarif : 7 €, tarif réduit : 5 € (de 18 à 25 ans, plus de 65 ans, groupe de min. 10 personnes), gratuit : jusqu’à 17 ans inclus, étudiants jusqu’à 25 ans inclus, personnes en recherche d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux, personnes en situation de handicap et un accompagnateur.

Que faire à proximité ?

– Village  de Blandy-les-Tours, classé « village de caractère », typique de la campagne briarde

– Château de Vaux-le-Vicomte (à 6 km, 6 min de voiture de Blandy)

Publié dans Châteaux, musées, monuments, le shopping des kids, Plein air, Restaurants, hébergements

Une petite virée à Crécy-la-Chapelle (77)

Du calme, de la verdure et du charme… Voilà tout ce que l’on cherchait… et que nous avons trouvé à Crécy-la-Chapelle, en Seine-et-Marne.

Nous ne sommes évidemment pas les premiers à avoir découvert ce havre de paix, la vallée du Grand Morin. Dès le début du XVIIIe siècle les peintres commencent à affluer dans ce secteur. Mais tout s’accélère vers 1860, avec l’arrivée du chemin de fer et la création de la peinture en tube qui leur permit de peindre plus facilement en plein air. Et c’est parti pour le lancement de tout un mouvement artistique ! La commune fut notamment immortalisée par Camille Corot. Les jeux de lumières qui se reflètent dans l’eau, le mouvement des feuilles au gré du vent… C’est vrai que cela inspire… Et cela donne du coup, une bonne idée pour les kids : la prochaine fois, on embarque carnets de croquis et aquarelle.

Un des nombreux lavoirs le,long du Grand Morin

– Pour mieux profiter de la « Venise briarde », nous vous conseillons de vous garer au parking « Chapelle », proche du centre. Vous serez ainsi au pied du chemin du Pré Manche, derrière le collège Mon Plaisir qui longe la fameuse rivière du Grand Morin. On y voit notamment d’anciens lavoirs, témoins d’une époque révolue où les lavandières s’abimaient les mains dans les eaux froides de la rivière… et se racontaient tous les cancans du quartier ! Le secteur offre une halte parfaite pour le pique-nique.

Collégiale Notre-Dame de l’Assomption

– Puis, direction la Collégiale Notre-Dame de l’Assomption. Ce joyau gothique de la Brie a été construit au XIIIe siècle. La voûte du chœur a la particularité d’être soutenue par 12 ogives. Au vu de son grand âge, elle a bien sûr connu de nombreux événements tels que son incendie durant la guerre de Cent ans, la présence de Bossuet venu y prêcher en 1684. Le bâtiment est classé aux monuments historiques depuis 1846. Pour participer à une visite guidée, il faut se renseigner auprès de la Maison du Tourisme du Pays Créçois (1 place du Marché à Crécy-la-Chapelle. Tel : 01-64-63-70-19).

– Et pourquoi ne pas prendre le goûter à la Librairie Café, avec vue sur la rivière ? Nous avons été deux jours de suite dans cet adorable lieu, un vrai coup de cœur ! Dommage que nous habitions si loin mais nous nous sommes inscrites à leur newsletter qui donne plein d’idées de lectures !  Librairie Café  4 place du marché, 77580 Crécy-la-Chapelle. Tel : 01-60-04-15-74 https://www.lalibrairiecafe.com/

– Et enfin, pour finir en beauté, il est possible de passer la nuit au Domaine de Crécy. Au programme : siroter une boisson avec vue sur le golf (et pourquoi pas peut-être se laisser tenter par une petite partie sur le green ?), pause lecture sur les chaises longues, un coucou aux alpagas  voire un petit plongeon dans la piscine.

L’intérieur du Domaine de Crécy.

Domaine de Crécy , route de Guérard, 77580 Crécy-la-Chapelle. Tel réception de l’hôtel : 01-64-75-34-44

L’avis de Margaux :

« J’ai bien aimé ce village car il était situé en pleine nature. La librairie était très mignonne et l’espace d’herbe au pied de la Collégiale parfait pour pique-niquer et jouer à des jeux de plein air. J’ai adoré la déco de notre chambre d’hôtel ; on se croyait un peu à la maison ! »

Que faire un peu plus loin ?

– A 5 km de cet hôtel, on peut faire du canoë-kayak. Le parcours de « la Venise briarde » dure 1h30 et permet ainsi de bien parcourir le Grand-Morin. Loc’Adventure, tel : 06-82-39-72-14. Crécy-la-Chapelle. Gratuit pour les enfants de 5 à 9 ans qui accompagnent un adulte.

Le Grand Morin qui inspira beaucoup d’artistes peintres

– A partir de l’été 2020 : Parrot World, un tout nouveau parc animalier qui sera situé à seulement 200 m de l’hôtel. Il offrira une plongée dans la nature amazonienne avec des jaguars, des manchots, des loutres géantes et surtout des perroquets, les ambassadeurs du site.

– Acheter du fromage à la fromagerie Ganot 4 rue Cécile Dumez, 77640 à Jouarre.

– Visiter le musée de la Grande guerre à Meaux (voir article « Dans les tranchées avec les Poilus au musée de la Grande Guerre à Meaux »), à 20 minutes en voiture de Crécy-la-Chapelle.

– Faire un tour de bateau électrique à Meaux (voir article «Envie de prendre le large…à Meaux »).

– Visiter le musée du brie de Meaux. Cité épiscopale de Meaux. 5 place Charles-de-Gaulle 77100 Meaux. Tel : 01-64-33-02-26.

Disneyland Paris à Marne-la-Vallée (à 20 minutes en voiture de Crécy-la-Chapelle).