Publié dans Châteaux, musées, monuments, le shopping des kids, Plein air, Restaurants, hébergements

Une petite virée à Crécy-la-Chapelle (77)

Du calme, de la verdure et du charme… Voilà tout ce que l’on cherchait… et que nous avons trouvé à Crécy-la-Chapelle, en Seine-et-Marne.

Nous ne sommes évidemment pas les premiers à avoir découvert ce havre de paix, la vallée du Grand Morin. Dès le début du XVIIIe siècle les peintres commencent à affluer dans ce secteur. Mais tout s’accélère vers 1860, avec l’arrivée du chemin de fer et la création de la peinture en tube qui leur permit de peindre plus facilement en plein air. Et c’est parti pour le lancement de tout un mouvement artistique ! La commune fut notamment immortalisée par Camille Corot. Les jeux de lumières qui se reflètent dans l’eau, le mouvement des feuilles au gré du vent… C’est vrai que cela inspire… Et cela donne du coup, une bonne idée pour les kids : la prochaine fois, on embarque carnets de croquis et aquarelle.

Un des nombreux lavoirs le,long du Grand Morin

– Pour mieux profiter de la « Venise briarde », nous vous conseillons de vous garer au parking « Chapelle », proche du centre. Vous serez ainsi au pied du chemin du Pré Manche, derrière le collège Mon Plaisir qui longe la fameuse rivière du Grand Morin. On y voit notamment d’anciens lavoirs, témoins d’une époque révolue où les lavandières s’abimaient les mains dans les eaux froides de la rivière… et se racontaient tous les cancans du quartier ! Le secteur offre une halte parfaite pour le pique-nique.

Collégiale Notre-Dame de l’Assomption

– Puis, direction la Collégiale Notre-Dame de l’Assomption. Ce joyau gothique de la Brie a été construit au XIIIe siècle. La voûte du chœur a la particularité d’être soutenue par 12 ogives. Au vu de son grand âge, elle a bien sûr connu de nombreux événements tels que son incendie durant la guerre de Cent ans, la présence de Bossuet venu y prêcher en 1684. Le bâtiment est classé aux monuments historiques depuis 1846. Pour participer à une visite guidée, il faut se renseigner auprès de la Maison du Tourisme du Pays Créçois (1 place du Marché à Crécy-la-Chapelle. Tel : 01-64-63-70-19).

– Et pourquoi ne pas prendre le goûter à la Librairie Café, avec vue sur la rivière ? Nous avons été deux jours de suite dans cet adorable lieu, un vrai coup de cœur ! Dommage que nous habitions si loin mais nous nous sommes inscrites à leur newsletter qui donne plein d’idées de lectures !  Librairie Café  4 place du marché, 77580 Crécy-la-Chapelle. Tel : 01-60-04-15-74 https://www.lalibrairiecafe.com/

– Et enfin, pour finir en beauté, il est possible de passer la nuit au Domaine de Crécy. Au programme : siroter une boisson avec vue sur le golf (et pourquoi pas peut-être se laisser tenter par une petite partie sur le green ?), pause lecture sur les chaises longues, un coucou aux alpagas  voire un petit plongeon dans la piscine.

L’intérieur du Domaine de Crécy.

Domaine de Crécy , route de Guérard, 77580 Crécy-la-Chapelle. Tel réception de l’hôtel : 01-64-75-34-44

L’avis de Margaux :

« J’ai bien aimé ce village car il était situé en pleine nature. La librairie était très mignonne et l’espace d’herbe au pied de la Collégiale parfait pour pique-niquer et jouer à des jeux de plein air. J’ai adoré la déco de notre chambre d’hôtel ; on se croyait un peu à la maison ! »

Que faire un peu plus loin ?

– A 5 km de cet hôtel, on peut faire du canoë-kayak. Le parcours de « la Venise briarde » dure 1h30 et permet ainsi de bien parcourir le Grand-Morin. Loc’Adventure, tel : 06-82-39-72-14. Crécy-la-Chapelle. Gratuit pour les enfants de 5 à 9 ans qui accompagnent un adulte.

Le Grand Morin qui inspira beaucoup d’artistes peintres

– A partir de l’été 2020 : Parrot World, un tout nouveau parc animalier qui sera situé à seulement 200 m de l’hôtel. Il offrira une plongée dans la nature amazonienne avec des jaguars, des manchots, des loutres géantes et surtout des perroquets, les ambassadeurs du site.

– Acheter du fromage à la fromagerie Ganot 4 rue Cécile Dumez, 77640 à Jouarre.

– Visiter le musée de la Grande guerre à Meaux (voir article « Dans les tranchées avec les Poilus au musée de la Grande Guerre à Meaux »), à 20 minutes en voiture de Crécy-la-Chapelle.

– Faire un tour de bateau électrique à Meaux (voir article «Envie de prendre le large…à Meaux »).

– Visiter le musée du brie de Meaux. Cité épiscopale de Meaux. 5 place Charles-de-Gaulle 77100 Meaux. Tel : 01-64-33-02-26.

Disneyland Paris à Marne-la-Vallée (à 20 minutes en voiture de Crécy-la-Chapelle).

Publié dans Châteaux, musées, monuments, Plein air, Un peu plus loin...

Revivre la guerre de Cent ans au Château-Gaillard (27)

Votre petit dernier est fan de chevaliers ? Alors, partez aux Andelys, aux portes de Paris pour revivre la Guerre de Cent ans!

Le zoom historique :

Quand le roi d’Angleterre Richard Cœur de Lion choisit ce site, c’est parce qu’il est très stratégique: cette colline plonge sur un méandre de la Seine. Le but: bloquer le roi de France Philippe Auguste qui veut mettre la main sur la Normandie. Le chantier est titanesque: entre 1196 et 1198, 6000 ouvriers travaillent d’arrache-pied. Un record de rapidité! Il coûta une fortune, engloutissant une partie des finances du Royaume d’Angleterre: 12 000 £ contre environ 7 000 pour les autres châteaux de l’époque!

Après la mort de Richard Cœur de Lion, son frère, Jean-sans Terre, hérite du trône. En août 1203, Philippe Auguste installe un siège au pied du château avec 3000 soldats. Les Anglais, qui avaient accueilli les villageois des Andelys dans leur basse-cour, voient leurs réserves de nourriture diminuer dangereusement et décident finalement de les expulser. Pendant trois mois, ces derniers tentent de survivre dehors, dans le froid, vivant parfois de cannibalisme… En mars 1204, Philippe Auguste lance l’attaque (les Français comblent le fossé, enlèvent des pierres du château, mettent le feu…) et réussissent à prendre le château. Trois mois plus tard, les Français mettent la main sur l’intégralité du duché de Normandie.

Plus tard, le château fut repris par les Anglais pendant la Guerre de Cent ans. Il n’a ensuite plus vraiment de position stratégique et Henri IV le fait démolir à la fin du XVIe siècle. Il autorise les ordres religieux avoisinants à récupérer des pierres pour leurs constructions. En 1852, l’enceinte et le donjon reviennent à l’Etat.

Le donjon, aux murs de 5 m d’épaisseur!

Fenêtres à meneaux bordées de banquettes

Infos pratiques :

En programmant votre GPS, ne confondez pas avec le château Gaillard situé à Amboise ! Adresse : Chemin de Château-Gaillard, 27700 Les Andelys.

– Prix : 3,5 €, – 18 ans : 3 €. Prévoir de la monnaie car il n’est pas possible payer en carte bancaire !

Horaires : Attention, ferme à l’heure du déjeuner ! D’avril à Novembre : de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00. Fermé le mardi.

Durée : en visite libre : entre ½ heure et 1h heure (si on prend le temps de lire les panneaux explicatifs à l’extérieur et à l’intérieur du château).

Conseil : Vous pouvez vous garer sur le parking gratuit qui domine le château puis emprunter le sentier à pied pour atteindre le château (environ 10 minutes). Il y a un autre parking, en contrebas du château mais qui est plus petit.

Que faire à proximité ?

– Pique-niquer sur ce promontoire qui bénéficie d’une vue imprenable sur le château et la Seine

– Faire une randonnée le long du GR2. Le site est classé zone Natura 2000 et ZNIEFF (Zone d’Intérêt Faunistique et Floristique).

– Visiter la maison de Claude Monet à Giverny (voir article « Voir les Nymphéas -en vrai- à Giverny» en cliquant sur le lien: https://sortiespourenfantsiledefrance.fr/2019/08/01/voir-les-nympheas-en-vrai-a-giverny-27/

Publié dans Châteaux, musées, monuments

Paris vue du ciel… à l’Observatoire de la Tour Montparnasse (75)

Vous pensez sûrement tous connaître la Tour Montparnasse, le plus haut gratte-ciel de la capitale. Mais êtes-vous déjà monté à son sommet ? Nous, on a testé !

210 mètres de haut mais avec l’ascenseur le plus rapide d’Europe, ça va vite ! En 38 secondes, nous voilà déjà arrivés au 56e étage. Là-haut, on bénéficie d’une vue à 360 degrés sur tout Paris, l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les principaux monuments mais sous un autre angle. Pour en savoir plus, des tables d’orientation tactiles ainsi que des bornes interactives sont installées. Depuis peu, on peut aussi tester le Timescope, une sorte de borne de réalité virtuelle qui permet  de remonter le temps ! On y découvre le Paris de l’Antiquité (Lutèce), du Moyen-âge et de l’Exposition Universelle de 1889,  quand la Tour Eiffel était rouge !

Infos pratiques 

Pour notre part, on n’y est restés environ 1 heure. Attention, pour accéder à la terrasse, au 59e étage, il n’y pas d’ascenseur mais seulement des escaliers.

Tarifs :

Adulte : 18€, jeunes (12-18 ans) et étudiants : 15€, enfant de 4 à 11 ans inclus : 9.50€, personne à mobilité réduite : 7.50€, gratuit pour les enfants de moins de 4 ans. Toutefois, un ticket est à retirer à la caisse.

Horaires :

365j/an, 7j/7. De 9h30 à 23h30, du 1 avril au 30 septembre. De 9h30 à 22h30 du dimanche au jeudi et de 9h30 à 23h du vendredi au samedi, du 1 octobre au 31 mars. La dernière montée en ascenseur 30 minutes avant la fermeture.

Accès :

L’entrée se fait au pied de la Tour, rue de l’arrivée.

Que faire à proximité ?

– Prendre un verre au 360 Café ou au plus chic Ciel de Paris

– Se faire une toile dans l’un des nombreux cinémas du quartier

– Faire du shopping rue de Rennes

– Visiter le cimetière Montparnasse où de nombreuses célébrités sont enterrées (comme Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Serge Gainsbourg, Charles Baudelaire, Man Ray, Marguerite Duras).