Publié dans Châteaux, musées, monuments, Plein air, Un peu plus loin...

Citybreak à Angers

Voici nos coups de cœur pour une escapade 3 jours/ 2 nuits à Angers, cette jolie cité de caractère située à 2h30 de Paris en voiture !

Son château et sa fameuse tenture de l’Apocalypse !

  • Histoire du château :

Au IXe siècle, face à la menace des Vikings, le comte d’Anjou décide de s’installer sur un promontoire rocheux dominant le Maine. Peu à peu, le comte s’affranchit du pouvoir royal devenu très faible et crée sa propre dynastie, celle des Plantagenêts qui règne sur la province d’Anjou au début du Xe siècle.  Au XIIIe siècle, Blanche de Castille (1188-1252) qui assure la régence pendant la minorité de son fils Louis IX, fait édifier la forteresse pour y concentrer les troupes royales. Aux XIVe et XVe siècles, les ducs d’Anjou mènent une vie fastueuse. Plus tard, le château sera occupé par l’armée et servira de prison (de nombreux protestants durant les guerres de religion y furent enfermés, le surintendant des finances Fouquet mais aussi des marins anglais lors de la guerre d’Indépendance des Etats-Unis).

L’architecture est impressionnante ! Certaines pierres font plus de 2 m de long et certains blocs de schiste pèsent de 600 à 700kg !  Allez jusqu’à la herse, c’est la plus vieille de France encore en place (elle date de 1380).

  • Les jardins :

Le roi René (1409-1480) est considéré comme le précurseur de l’horticulture en Anjou. Il aurait importé en Anjou des essences méditerranéennes, semble y avoir introduit des essences comme la rose de Provins ou l’abricotier. Aujourd’hui, le domaine applique une démarche de développement durable, en abritant notamment un rucher.  Ne ratez pas le jardin suspendu, ses plantes médicinales et aromatiques qui témoignent de la façon dont se soignaient les gens au moyen-âge.

  • La tapisserie de l’Apocalypse :

Cette œuvre monumentale (100 mètres sont conservés aujourd’hui sur 140 mètres à l’origine) est le plus ancien ensemble de tapisseries de cette dimension qui subsiste aujourd’hui.

Elle fut commandée en 1375 par le frère du roi Charles V, Louis Ier d’Anjou, et a demandé 7 ans de travail.

Cette tapisserie illustre l’Apocalypse de saint Jean, dernier livre du Nouveau Testament. C’est un bon moyen de replonger dans le contexte historique de son époque de fabrication, au milieu de la guerre de Cent ans, de la famine et des épidémies.

  • Infos pratiques :

Horaires :

5 septembre au 30 avril : de 10h00 à 17h30

2 mai au 4 septembre : 10h00 à 18h30.

Tarif Individuel : 9,5 € (adultes), gratuit pour les moins de 18 ans et le premier dimanche des mois de janvier, février, mars, novembre et décembre. Compléments possibles : audioguide (3 €), livret-jeux (2 €)

Accès : 2 Promenade du Bout du monde, 49100 Angers

Son parc d’attractions dédié à la nature : Terra Botanica

  • Le concept :

Voici un parc d’attractions original, entièrement dédié au végétal. Le site est donc plongé dans la nature, qu’elle soit typiquement angevine avec ses roses, tropicale avec des fougères arborescentes ou encore aride avec des cactus.

De nombreuses animations, attractions et spectacles permettent de passer une agréable journée, à prix tout doux par rapport à d’autres parcs plus connus. Néanmoins, pour les amateurs de manèges à sensations, passez votre chemin ! Les attractions sont familiales, réparties entre plusieurs univers (« Escapade en Anjou », « Les grandes explorations », « Aux origines de la vie » et « le végétal insolite »).

Nos attractions préférées :

  • « A l’épreuve des extrêmes » : après une petite vidéo, on traverse différentes serres aux climats radicalement différents.
  • Les « Paléobotanistes » : pour fouiller, trouver et observer des fossiles !
  • « L’Aventure 4D » : le fabuleux voyage d’une goutte d’eau au cœur d’un magnolia.
  • « Voyage en coquille de noix » : à bord d’un drôle d’engin en forme de noix actionné en pédalant, on voyage en haut de la cime des arbres
  • « L’Odyssée botanique » : une jolie promenade en barque.

  • L’avis des filles:

Margaux: « « Terra Botanica est un parc d’attractions très sympathique, le mélange parfait entre amusement et nature ! J’ai beaucoup apprécié la présence de verdure, peu courante dans ces endroits-là. Par contre, je ne le conseillerais pas aux fans de sensations fortes ! »

Chloé : « J’ai beaucoup aimé le concept car contrairement aux grands parcs d’attractions, on était plongés dans la nature ! L’attraction « L’épreuve des extrêmes » permettait de traverser des serres avec des températures et des plantes très différentes. J’ai bien aimé les hologrammes et la 3D utilisés dans la vidéo du début. De façon générale, les activités étaient très différentes. J’ai beaucoup aimé l’attraction « Le colporteur de rêves » car c’était un conte raconté dans un mini-film avec un très beau décor. J’ai adoré le cabinet de curiosités qu’on pouvait visiter à la fin de cette animation. Au cours de notre visite, on avait vraiment l’impression de voyager dans différents pays et paysages ! ».

L’Odyssée botanique

  • Infos pratiques:

Voyage en Coquille de noix
  • Tarifs : entre 18 € et 21,5 € pour les adultes ;      entre 14,5 € et 15,5 € pour les enfants
  • Accès : route d’Epinard, 49000 Angers

Une petite escapade le long de la Loire, à Belhuard:

Ce petit village situé à une vingtaine de kilomètres au sud d’Angers multiplie les labels, appartenant au club des «Petites cités de Caractère », des « Villes et villages fleuris » et surtout de l’UNESCO ! En effet, c’est l’unique île située sur la Loire qui forme une commune avec seulement 120 habitants. Les maisons y sont surélevées car les crues ne sont pas rares. D’ailleurs, l’église Notre-Dame du Rocher y est érigée depuis le XVe siècle ! C’est encore aujourd’hui un lieu de pèlerinage à la Vierge.

Une belle plage permettra de vous détendre et de vous amuser avec une jolie vue sur le fleuve. Il y a du sable et de l’ombre mais il est interdit de se baigner !

Un logement newyorkais dans l’hypercentre !

Cet appartement comportant deux chambres est parfaitement situé, sur la place du Ralliement à proximité immédiate du théâtre, des restaurants et commerces dans un quartier piéton.

Nous avons adoré la déco industrielle, très soignée et harmonieuse, ses équipements (climatisation, belle douche…), sa jolie vue sur la place.

Le tout est très bien entretenu et propre, la propriétaire facile à joindre et accueillante.

Référence sur Booking.com : « OLuxuxy49 » à Angers.

Publié dans Plein air, Restaurants, hébergements

Se ressourcer aux Demeures de campagne du parc du Coudray (91)

La grisaille vous déprime, le travail vous stresse et le repassage s’amoncelle ? Il est temps de faire une pause au vert ! Direction l’Essonne, à environ ¾ d’heure de Paris.

Le concept :

Demeures de campagne propose des hôtels proches de Paris, au milieu de la nature, pour déconnecter de la vie tumultueuse de la ville.

Au Coudray-Montceau, vous attend un lieu où tout est pensé pour les familles, au cœur de 20 hectares de nature. La demeure du XVIII e siècle qui accueille aujourd’hui le spa fut la propriété de la famille Panhard, célèbre constructeur automobile.  

Vous serez plongé dans une ambiance cosy avec feu de cheminée et une déco campagne chic.

Que faire au Parc du Coudray ?

Il faut commencer par cela car c’est le vrai plus du lieu, qui propose de nombreuses activités pour petits et grands et pour tous les goûts :

  • Des ateliers : cuisine, yoga, cocktails… 20 euros par personne ou inclus dans certaines formules.
  • Un parc de 20 hectares avec de l’accrobranche (7 parcours, des jeux d’équipe (Battle archery, disc golf, laser game) avec supplément. Accessible aussi sans dormir sur place.
  • Vous pourrez aussi profiter des terrains de basket, de tennis, de golf, faire une partie de  Molkky, de pétanque, de ping-pong, ou de badminton (inclus dans le prix de la chambre).
  • Pour le côté champêtre : des ruches et une ferme pédagogique avec des moutons de Ouessant raviront les plus petits.
  • Une piscine extérieure chauffée pour faire trempette aux beaux jours.
  • A l’intérieur, des jeux de sociétés sont mis à disposition, ainsi qu’un billard, un baby-foot et une salle de jeux pour les enfants.
  • Le spa Deep nature est l’un des plus beaux du sud de l’Ile-de-France. Il a une petite piscine, des cabines de douches sensorielles, un hammam, un sauna et une salle de fitness. Forfait en plus de la chambre : 30 euros par personne pour un accès de 2 heures, 15 euros pour 1heure d’accès au spa (avec un soin à payer en plus).  Vous pouvez faire des massages en duo. Il existe aussi des soins destinés aux enfants (à partir de 6 ans).  Un boudoir au calme avec vue sur la campagne et tisanerie complètent ce lieu de détente.

L’hébergement:

Des chambres pour tout type de composition familiale : doubles, quadruples, « dortoirs » qui peuvent accueillir jusqu’à 6 personnes, adjacentes… Privilégiez une chambre côté parc pour la vue sur les moutons de Ouessant ! A partir de 121 euros la chambre double.

La restauration:

Vous dégusterez une cuisine bistronomique dans un cadre à la déco champêtre. On y dîne ou déjeune à la carte dans une salle conviviale ou au coin du feu, côté bar. Le vendredi soir, on peut y grignoter une planche de charcuterie dans une ambiance musicale et le dimanche midi y bruncher. Il n’est pas indispensable de dormir sur place pour y manger.

Infos pratiques :

Il existe des forfaits qui proposent différentes formules tout compris (avec l’hébergement, les repas et les activités).

Accès :  Rue de Milly, 91830 Le Coudray-Montceaux. Tel : 01-85-48-07-12

Que faire autour?

  • Barbizon : célèbre village apprécié des peintres. Classé parmi les « plus beaux villages de France ». A 15 minutes au sud en voiture.
  • La forêt de Fontainebleau : célèbre pour son sable fin et ses immenses rochers ! Accessible dès le bout de la Grande rue de Barbizon. Profitez-en pour faire un coucou au Rocher de l’éléphant, il est juste à côté !
  • Fontainebleau : ville impériale et son magnifique château qui abrita tant de rois ! A ½ heure en voiture de l’hôtel.
  • Milly-la-Forêt : découvrez l’étrange Cyclop (une sculpture monumentale dans laquelle on peut rentrer), le Conservatoire national des plantes et la maison de Jean Cocteau.

Publié dans Plein air, Un peu plus loin...

Première virée en camping-car… dans le Calvados!

Depuis le temps qu’on en parlait, ça y est, on s’est jetés à l’eau et pour ce week-end de l’Ascension nous avons réservé un camping-car !  Direction la Normandie pour ses plages du Débarquement et son beau-et bon- patrimoine. Ce séjour a été fait en période de crise sanitaire. Alors comme les restaurants étaient fermés, le camping-car s’est avéré très utile !

Avant le voyage : la réservation du camping-car : yescapa

C’est sur l’application Yescapa que nous avons trouvé notre bonheur. C’est une plate-forme qui met en relation avec des particuliers. Nous avons réservé le véhicule pour une durée de 3 nuits/ 4 jours pour un montant total de 856 €. C’est pas donné mais les prix sur des sites plus conventionnels (ex Avis) étaient encore plus élevés.

Pour la résa, rien de plus facile :

  • On choisit son modèle sur le site yescapa, ses dates, ses options. Par exemples : assurance supplémentaire, plus de 800 km ….
  • On paye (dans les 48h) sur le site yescapa
  • On rentre en contact avec le propriétaire pour un premier briefing au téléphone.
  • Le jour J :  on fait l’état des lieux du véhicule avec le propriétaire, un dernier check-up (dans notre cas, le propriétaire nous avait envoyé plein de vidéos explicatives bien pratiques), on signe le contrat de location, on lui remet un chèque de caution et … c’est parti pour l’aventure !

Le modèle : Pour cette première, on a vu grand : un camping-car Fiat, modèle Rimor Seal 50, un beau bébé de plus de 7 m de long, 3 m de haut, et plus de 3000 kg ! 

Nous avons apprécié son système de couchage : 4 lits superposés et un lit double en hauteur, dans la capucine. Les lits superposés étaient très pratiques : pas besoin de faire et défaire les lits tous les jours et ils pouvaient servir de « cabane » quand les enfants voulaient lire tranquillement. Bref, 6 couchages pour 4 personnes, c’était le luxe !

Le choix des aires de stationnement et de parking : l’appli park4night :

Cette appli nous a sauvé la vie. Gratuite ou payante selon les options choisies. Pour notre part, nous avions opté pour un abonnement d’un mois au prix de 2 euros. Elle nous a permis de bénéficier des numéros de téléphone des hébergeurs, bien pratique quand on est à ½ heure du couvre-feu !

Cette appli recense : les parkings, les campings, les aires de stationnements où l’on peut faire le plein d’eau et vidanger, les fermes…

Pour se garer dans les villes, nous n’avons pas eu de difficulté et même trouvé des parkings gratuits (ce qui est peut-être moins évident en plein été).

Pour la nuit, nous avons opté pour des aires de stationnement payantes avec trois variantes :

  • Pour notre première nuit, nous avons dormi au camping Oasis de Lion sur Mer :

30 euros pour le camping-car et nous 4 (2 adultes et 2 enfants de 8 et 11 ans). Un peu cher au vu de nos besoins. Pour nous, pas besoin d’utiliser les douches, sanitaires, cuisine. Il nous était seulement nécessaire d’accéder à une zone pour vider les eaux usées, WC ainsi que refaire le plein d’eau. Mais l’aire de stationnement repérée avant étant pleine et le couvre-feu à 19h00 se rapprochant, cela nous a rassuré de choisir cette option. Le camping était calme, et offrait surtout une vue imprenable sur la mer au pied d’une promenade piétonne longeant le littoral. Commerces à proximité

Vue depuis la promenade piétonne le long du camping Oasis

Coordonnées : rue Anatole France, 14780   Lion-sur-Mer   Tel : 02-31-97-21-36

  • Pour notre deuxième nuit, nous avons dormi chez un agriculteur à Colleville à la Ferme du clos Tassin :

Prix imbattable : 7 € par jour avec possibilité de faire le plein d’eau mais pas d’électricité ni de possibilité de vider ses eaux usées. Il y a néanmoins une station à essence non loin pour faire cela. Une nuit bucolique en plein champ et des propriétaires adorables qui proposent plein de bonnes choses à manger ! Nous étions ravis de déguster notre jambon à la sauce au cidre et nos frites en cette période de restaurants fermés !

Possibilité de commander pour le petit déjeuner du pain et des viennoiseries… très agréable au réveil !

Magasin proposant des spécialités régionales (ex : cidre, bière, gâteaux etc..).

Coordonnées : Ferme du Clos Tassin, 498 route d’Omaha Beach, 14710 Colleville-sur-mer. Tel : 06-88-48-82-27 

  • 3e nuit : Cinéma 360 degrés à Arromanches :

Moins intimiste car l’aire peut contenir jusqu’à 50 camping-cars mais la vue est incroyable !! il faut venir pas trop tard en période de vacances pour être sûr d’être au 1er plan !  10 euros la nuit avec le plein d’eau possible en sus mais pas d’électricité sur place. A 10 minutes à pied du centre-ville d’Arromanches et de la plage !

Vue depuis l’aire du cinéma 360°

Prix du stationnement : 10 € par nuit. Vidange WC gratuite, eau à 2 €.

Attention, le prix est forfaitaire : si vous ne vous garez que 2 heures pour assister seulement à la séance du cinéma, il vous en coutera quand même 10 €. Vue superbe mais peut-être à éviter par nuit de fort vent.

Adresse : 13 D514, 14117 Arromanches-les-Bains

Le circuit :

Plus d’infos dans notre article « une virée dans le Calvados »

JOUR 1 : La route fut parsemée d’embouteillages mais notre récompense nous attendait en fin de journée à la plage de Ouistreham. Nuit à Lion/mer (camping Oasis).

JOUR 2 : Visite de la ferme de la Sapinière avec dégustation de cidre et de jus de pomme pour les enfants. Le parking est assez grand, nous avons pu nous y garer facilement en arrivant en avance.

  • Musée Overlord : des tanks, des pont etc..
  • Cimetière américain de Colleville. Nuit à Colleville (chez l’agriculteur).

JOUR 3 :

  • Pointe du Hoc
  • Port-en-Bessin
  • Arromanches

L’avis des filles :

  • Chloé : « C’était un voyage très réussi car on pouvait vraiment s’installer tout en changeant de paysage tous les jours. En plus, on pouvait improviser nos sorties. »
  • Margaux : « C’était très original. On était tout le temps en famille. J’ai trouvé que dès le premier jour, on s’est approprié les lieux, on se sentait comme chez soi mais en même temps, on pouvait aller où on voulait ».
POURCONTRE
– « maison qui roule »
– Pratique en cas de pluie (« refuge »)
– Ambiance cosy
– La faible réserve d’eau
– vidanger les eaux usées
– Pas toujours facile de trouver des haltes le soir
– la conduite: attention aux rues étroites et aux ponts!